La côte Est Australienne en 5 semaines

route cairns port douglas

Nos stops en bref:

16 au 19/12: Les Blue Mountains

19/12: Lac Macquarie, sous Newcastle

20/12: Port Macquarie

21/12: Coff Harbour

22/12: Diggers Camp, camping sauvage

23 au 26/12 : Byron Bay

26/12: Coolangatta

27/12: Gold Coast puis Redcliff au Nord de Brisbane

28-29/12 : Noosa

30/12 – 1/01: Hervey Bay

2/01: Agnes Water et 1770

3/01 : Rockhampton

4/01 : Mackay et Bucasia

5/01: Cape Hillsborough

6/01: Eungella National Park

7-10/01 : Airlie Beach et les Whitsundays

11/01 : Townsville

12/01 : Magnetic Island dans la journée et nuit près des Wallaman falls

13/01 : Mission Beach

14/01 : Cairns

15/01 : Saut en parachute à Cairns puis direction le Daintree National Park

16/01 : Cap Tribulation

17-18/01 : Port Douglas

19/01 : Cape Cove

20/01 : Bye Bye Camping-car et retour à Port Douglas en voiture de location pour 3 nuits en appartement à profiter d’un grand espace ! Ça nous manquait un peu😉!

_________________________________________________________________

Nos coups de coeur:❤

Côté mer : Byron Bay, Noosa, Airlie Beach et Port Douglas

1- Noël à Byron Bay

2- Noosa

3- Airlie Beach, porte des Whitsundays!

4- Port Douglas

Côté forêt : Les Blue Mountains pour ces paysages, toutes les cascades (dont les Wallaman Falls), la Daintree Forest pour sa végétation et tous les bruits d’animaux !

1- Les Blue Mountains

2- Les Cascades

3- La Daintree Forest

Des moments mémorables :

-Notre premier kangourou au petit matin dans les Blue Mountains : émouvant🤗 !

Les campings sauvages seuls au monde, avec tous les animaux que nous avons pu apercevoir (Blue Mountains, Diggers Camp et aux Wallaman Falls) : Kangourous, perroquets, kookabourra, lyres, araignées, …

-Rouler de nuit sur une route déserte, en slalomant entre les grenouilles, voir un serpent, et dormir en pleine forêt pour découvrir une cascade vertigineuse au petit matin, seuls au monde.

Les Wallaman Falls – 300 m de hauteur

-Sous 35 degrés, avec un taux d’humidité record, s’apercevoir que le camping n’a pas d’électricité donc pas de CLIM dans le camping car. Ce fût rude!

On essaie de dormir sous 35 degrés humides !

Les enfants qui s’amusent dans les piscines et les vagues du Pacifique.

Apercevoir un Koala en totale liberté

La vie en Australie :

Ce que nous avons aimé:

-Les nombreux campings, faciles à trouver chaque nuit, toujours propres et bien équipés

-Les toilettes partout avec toujours du papier😜: dans les parcs, au bord des plages….

-L’ambiance décontractée, la zénitude des personnes, surtout les plus âgés. Beaucoup de gens se baladent pieds nus dans les malls (Cairns par exemple).

-Beaucoup de National Parks, qui sont des lieux préservés!

Ce que nous avons moins aimé:😅

-Interdiction de se baigner dans le Nord Est à partir de Townsville, à cause des méduses de Oct à Mai et des crocodiles de mer un peu plus haut, à partir de Cairns, toute l’année. C’est très frustrant vue la beauté des plages !

-Le rythme de vie : iles australiens se lèvent tôt, vers 5h30-6h et se couchent tôt, 9h max. Dès qu’il fait nuit, tout est plié, les gens sont au lit. Ça nous semble un peu triste. Aucunes ambiances dans les campings pour les enfants.

-Les centres des petites villes sont animés le matin et peu l’après-midi (je parle de toutes les petites villes par lesquelles nous sommes passés, ce n’est pas la même pour Sydney ou Melbourne bien entendu!). Même à Byron Bay, nombreuses boutiques ferment à 17h30 alors qu’il y a encore du monde.

-Avoir l’impression que tout est fermé tout le temps, pas accueillant : les commerces et restaurants sont souvent ouverts mais leurs portes sont fermées pour garder la fraîcheur. On ne sait pas ce qui est ouvert ou fermé, c’est agaçant! Du coup, on n’ose pas rentrer. 😉

-Ils sont fans des panneaux avec toutes les règles et interdictions partout: No diving, no jumping, no camping…

-Les mauvaises connexions internet dans beaucoup d’endroits. Beaucoup de campings offrent une « free wifi » mais en fait, ça ne marche qu’à la réception, ou sinon, ça marche sur notre emplacement mais au bout de 15min, ça ne fonctionne plus car nous avons atteint le poids max de la journée.

————————————————

BILAN DE 5 SEMAINES :

Génial mais tout de même un peu fatiguant de bouger tous les jours et surtout de devoir quitter les campings à 10h, heure habituelle de check-out. On cherchait une vie plus libre et avons toujours cette contrainte de temps. On a l’impression de ne pas avoir le temps de se poser entre, donner les cours à Enzo, avoir du temps perso pour respirer… On regarde tout le temps notre montre, c’est un peu dommage en tour du monde🤣.
La vie en camping-car nous permet de visiter plein de coins, nous trouvons très facilement des campings propres et très bien équipés tous les soirs grâce à l’appli Campermate. Cela va faire presqu’un mois que nous sommes sur les routes d’Australie et parfois, ce qui n’est pas toujours facile, nous devons prendre sur nous. L’espace est petit et nous sommes un peu les uns sur les autres. Nous vivons un rêve tout en restant dans la réalité avec ce que nous sommes, nos qualités et nos défauts. Pour que chacun soit heureux et épanoui, il faut respecter et être à l’écoute de chacun, ce n’est pas tout le temps facile et cela demande de prendre davantage sur nous qu’à la maison, où l’on peut plus facilement se changer les idées, prendre l’air. 🧘‍♀️

Notre trip de 5 semaines confirme que l’Australie est un grand, très grand territoire! Nous avons fait 4800 km, immergés dans des paysages et une faune incroyables, qui nous fait mesurer la grande fragilité qu’est cet environnement, dont une partie a été tristement ravagée par les incendies.

Nos compagnons de route: les cafés des stations-service, les hits des radios volume à fond et l’appli Campermate ont été d’une grande aide !!!

Nos plus belles nuits restent les plus insolites, celles  » à la sauvage », loin des campings parfaitement entretenus avec piscine. Les campings sauvages et gratuits sont rares et les panneaux « no camping » sont partout. La réglementation australienne est stricte !

Ces soirées, nuits et matinées en pleine nature nous ont fait vivre l’authentique Australie : ds paysages à couper le souffle, où nous étions seuls au monde, des kangourous qui viennent nous saluer de bon matin, des chants de lyres, cacatoès, kookaburras, casoars à tue-tête. 🦘🐦!

Nous avons traversé des forêts d’eucalyptus de toutes sortes, et vu des koalas en liberté!

Nous sommes passés par les différents spots de surf de la côté pour le plus grand bonheur d’Enzo qui adorait jouer dans les vagues.

Des élevages de bovins à perte de vue, des plantations de canne à sucre sur des milliers de kilomètres, des bananiers, des manguiers faisaient partis du décor ! Notre frigo fût rempli de belles mangues ramassées aux bords de la route. Ça sentait bon dans le camping-car!😊

Enfin, le dernier spectacle fût le North Queensland, avec sa grande barrière de corail, ses plages sauvages et sa forêt tropicale majestueuse et luxuriante.

Nous décidons de nous poser quelques jours en appartement au Mantra à Port Douglas, jolie petite station balnéaire au nord de Cairns, avant de rejoindre l’état de Victoria, Melbourne et la Great Ocean Road.

Nous avons un petit pincement au coeur de quitter notre « home sweet home australien! » Cette maison roulante très bien conçue, nous a fait passer des moments magiques!

Nouveau challenge : Un petit van en NZ pendant 1 mois! On pousse les limites!😂

______________________________________________________

Les enfants en voyage:
Cela fait 3 mois que nous sommes tous les 4, 24h/24, non stop, une expérience et des émotions fortes mais aussi un sacré challenge au quotidien.
On est loin d’être des parents parfaits, on sait qu’on est exigeants…parfois trop,… mais nous faisons notre maximum pour épanouir nos kids et leur apporter le meilleur❤️
Ils découvrent chaque endroit avec émerveillement, toujours contents avec le sourire, du moment que nous sommes tous les 4. Nous sommes heureux de les voir heureux, rien qu’à les regarder.
Enzo est en mode « à la recherche d’araignées mortelles » qu’il voit tous les 5min…
Ils s’adaptent d’une force impressionnante à toutes circonstances: 18h de bus, 15h d’avion, les décalages horaires, les nouveaux lits et chambres, les micro siestes dans des sièges bébé peu confortables, le goût différent des aliments…
Bref, s’ils voient qu’on est bien, ils sont bien.
Nous devons faire face à la parole non-stop d’Enzo et ses sons bizarres pour faire rire sa soeur ou lui-même, c’est fatiguant mais quelle joie de vivre il a😂😅! Il capte tout, même quand on essaie de parler bas. Pas facile à l’approche de Noël!
Les discussions de couple sont souvent interrompues par des questions. Nous avons besoin, chacun notre tour, avec Eric, de nos moments seuls ou à 2. On essaie de se relayer quand on sent que l’autre est à bout.
Le bonheur est un challenge! On se remet en question, quand on râle trop: mais pourquoi râler?…
Ils développent une complicité forte tous les 2. Enzo fait rire sa soeur aux éclats, ils ont leur propre langage que eux seuls comprennent entre signes et mots bizarres😂.
On espère que ce voyage leur apportera une petite graine de voyageurs, de l’épanouissement et de la curiosité sur notre monde, qui parait si grand mais pas si grand que cela non plus🌏…

_____________

Notre récit détaillé de voyage pour les intéressés !

Nous avons loué notre camping-car par Cruisin mais d’autres compagnies ont l’air équivalentes sur le marché que nous avons rencontré à multiples reprises sur les routes: maui, apollo, juicy, britz, lets go, traveller…

Sur la compagnie Cruisin, nous sommes ravis du véhicule que nous avons eu, qui était quasi neuf. Nous avons eu une vidéo sur DVD pour nous expliquer le fonctionnement qui a été fort utile. Cependant, la prise en main fût très succincte avec l’équipe de Sydney, pas très chaleureuse… On sentait qu’il ne fallait pas trop les saouler avec nos questions!

16/12: Pour Eric, la location d’une voiture à Sydney a permis une prise en main en douceur du camping-car avec la conduite à droite😅 Après s’être approprié la bête et fait le plein de courses : Direction les Blue Mountains, notre premier camping où nous arrivons en retard (18h15 alors que fermeture à 18h) mais heureusement le gars de l’accueil était toujours là et à accepter de nous recevoir. Il faut qu’on se fasse à l’heure australienne….

17/12: Spot des « 3 Sisters« , cascades, devoirs pour Enzo et sieste pour Eva. Route sur la corniche, autres beaux points de vue. Notre 1er camping sauvage, un peu enfumé avec les feux non loin mais bien!

18/12: Réveil avec nos premiers kangourous, que d’émotions ! Un réveil comme on en rêve, en pleine nature bercé par de nouveaux bruits d’oiseaux: des paons, perroquets? C’est un lyre! Visite des Jenovan Caves, 1h de visite avec un guide, dans les méandres de la roche. Camping près du lac à Lighbread, très enfumé…

19/12: 3h de route pour partir des Blue Mountains, puis route fermée à cause des incendies. C’est monté à 44 degrés. On a dû reprendre la route en sens inverse- Direction Lac Macquarie, sous Newcastle. Baignade dans une petite anse sans vagues dans l’embouchure, ça fait du bien sous 40 degrés!

20/12: Devoirs puis piscine le matin. 3h de route vers Port Macquarie. Voie express dans la forêt, sympa mais monotone. Camping dans le centre de la ville aux bords de l’eau. Ballade à pied dans le centre. Il était 17h30, toutes les boutiques fermaient. On est surpris des horaires des commerces, 9h-17h30 et 16h le samedi! Piscine puis burgers 🍔 avec Eva un peu cramée.

21/12: Pt dej et footing sur la coastal wall très sympa! On longe de magnifiques plages, les couleurs du matin sont magnifiques. Ensuite, nous visitons l’hôpital à Koalas, centre d’intérêt numéro 1 de la ville. On ne voit que les koalas qui sont rétablis mais qui ne peuvent vivre à l’état sauvage. Il y a de nombreux autres qui ont été secourus des incendies et qui sont en soins intensifs. Il est possible d’adopter un koala pour 60$ et les équipes vous donnent des informations et photos régulières sur lui. 3h de route pour Coffs Harbour. Nous nous dirigeons vers le port, il y a un commerce de poissons et crustacés qui donne envie avec qq tables pour déguster sur place mais qui fermait, comme d’hab😉. Il y a des plateaux d’huîtres, ils les ouvrent à l’avance ici. Ballade sur le pier. Camping un peu chargé mais piscine avec toboggan pour les enfants qui en profitent le lendemain.

22/12: 2h de route en direction de la côte où nous avons repéré des campings sauvages. Nous arrivons vers 14h à Diggers Camp, l’endroit est sauvage, face à la mer, magnifique. On préfère de loin ces endroits à des campings payants qui manquent parfois de charme et qui ne nous dépaysent pas autant. En fait, cet endroit n’est pas tout à fait gratuit. A l’entrée, il y a 2 petites boites, l’une avec des tickets à remplir, 8$ par véhicule et 12$ par personne, le tout à compléter et à mettre ds l’autre petite boite. Le tout basé sur la confiance. Déjeuner, repos pour Eva, jeux de carte et devoirs puis balade sur la plage de galets, les rochers, une autre plage de sable sauvage avec 2 surfeurs, nous remontons sur les hauteurs pour admirer l’océan. Il y a un autre camping qet qq maisons de vacances. Nous longeons la mer et trouvons un kangourou dans les buissons. Repas mexicain ce soir!

23/12: 9h direction Byron Bay– 3h de route. Arrivée sur place, ça ne ressemble pas aux autres villes d’Australie, l’endroit fait davantage haut de gamme, les maisons sont belles, la végétation luxuriante, des petits cafés bien décorés…. Notre camping, réservé à l’avance en cette période de Noêl est très bien placé face à la mer, nous n’avons pas la vue par contre. La plage est à 30sec. Balade en ville, les boutiques et resto sont très sympas. Je m’éclipse en fin de balade faire les derniers achats de Noël.

Sur la plage, le sable d’une finesse incroyable fait du bruit quand on marche. On peut se baigner malgré les vagues qui sont assez éloignées. Enzo s’éclate. Pour ma part, llle est un peu froide à mon goût😜Enzo est super excité avec le papa Noël.

24/12: Il pleut des cordes le matin. C’est Noël pour les forêts australiennes qui souffrent terriblement des incendies! Ça s’est levé très vite. Balade le long de la côte pour voir les plages, boutiques, déjeuner en ville, jeux pour enfants. En début de soirée, apéro de noël amélioré puis il repleut averse. On décide de partir tout de même manger une pizza équipés de nos kway. Nous avons bien fait. Les rues sont blindées de monde. Nous sommes allés boire un verre en attendant que la table se libère. Super pizzas, super soirée. Arrivons au camping-car et le père noël était passé!!! Enzo est trop heureux d’avoir eu une Nintendo switch! Nous appelons les grands-parents en ce jour de fête, nous sommes avec eux malgré l’éloignement! Vive la technologie !

25/12: Plage, baignade, promenade mais tous les commerces fermés comme un jour férié chez nous. Enzo ne quitte pas sa switch et Eva dort. Nous avons un moment de répit pour faire notre « administratif » parce qu’il faut régler des choses, qui deviennent plus compliquées à distance….répondre aux mails importants, faire les comptes… tout cela avec de délicieuses odeurs de dinde de Noël des voisins qui cuit au BBQ!

26/12: Découverte du phare de Byron Bay, beaucoup trop de monde donc nous avons pris des photos via la fenêtre du camping-car car impossible de se garer. La route, les plages et les maisons sont très belles. Ça nous fait penser à st Barth et Key West puis direction Coolangatta près de Gold Coast, le paradis des surfeurs.

Coolangatta : Sympathique petite ville. Nous nous promenons sur une digue qui est l’entrée du port pour observer les surfeurs. Cette entrée du port doit être sportive pour les bateaux , il y a énormément de courant et des vagues impressionnantes! Je n’aimerais pas rentrer ici avec notre voilier! Nous retrouvons Axelle, ma copine de Dubai, son conjoint Brad et sa fille Maya, allons boire un verre dans un Surf Club. Les lumières du soir sont magnifiques. Puis, pizza chez eux. Nous dormons dans un parc en bas de chez eux. On se croirait en pleine forêt avec tous les bruits des oiseaux!


27/12: Nous longeons la côte: Miami Beach, puis Gold Coast qui est un mélange de Dubai et Las Vegas avec des vagues. Les maisons sur la plage sont très sympas. On a été aux 2 aéroports de Gold Coast et Brisbane pour trouver un comptoir Air Asia sans succès pour changer notre vol retour des Raja Ampa

Nous décidons de ne pas visiter Brisbane mais d’aller plus haut directement, nous n’avons pas envie d’aller dans une grande ville avec le camping-car. On s’arrête à Redcliffe, petite ville voisine de Brisbane, on longe la mer et nous nous installons dans une impasse donnant sur la mer. Ça nous fait penser au quartier du Moulleau près de Arcachon il y a qq années où nous avions également dormi dans ce même genre d’impasse donnant sur la mer. Il n’y avait pas de panneau interdiction de camper, nickel. Nous n’avons pas eu d’ennuis. On file sur la plage jouer au ballon.


28/12: Footing au bord de la mer puis route vers les Glass House Mountains à 70km de Brisbane pour voir des sortes de cheminées, d’anciens volcans formées il y a plus de 25 millions d’années. Nous nous arrêtons au point de vue principal, beau! Calme, dans la nature! Ca change de la mer, c’est sympa aussi. Direction Noosa: Difficile de comprendre la ville car c’est étendu avec différents centres. Nous allons d’abord sur Sunshine Beach mais étant en période de vacances entre noël et jour de l’an, bcp de monde et impossible de garer notre engin. Allons à Noosaville, pas face à la mer mais dans la lagune et trouvons un camping qui était full mais en allant voir l’accueil, nous avons réussi à trouver une place moins chère que la normale sur du béton. Ça nous allait parfaitement, idéalement placée par rapport à la mer à 2 mètres de nous! On y reste 2 nuits. La vue de la plage est sympa sur la lagune, des bancs de sable, des hôtels les pieds dans l’eau, des paddles, kayaks, bateaux de pêche… ça pêche bcp là. On nous conseille de faire attention à nos kids qui se baignent car il y a des raies pastenagues en fin de journée au bord de la plage. En effet, au bout de 2 min, une d’entre elle vient pointer son nez quasi sur le sable. Son dard peut faire mal. Le ciel se teinte de violet et rose au coucher de soleil, c’est magnifique!


29/12: Balade sur le front de mer. Il y a plein de comptoirs de café le matin qui ferment l’après-midi. On sent que la culture du café du matin est important! On réserve un petit bateau pour une durée de 4h l’après-midi. On a adoré, c’est une activité à ne pas manquer ici. Nous avons longé toute la lagune, à côté d’une troupe de pélicans, nous nous arrêtons sur un énorme banc de sable. Les couleurs sont magnifiques. Enzo trouve un cochonet local! Il y a des petits crabes, l’eau est chaude. Les différents bras de la lagune comportent des centaines de maisons, des maisons de milliardaires, toutes aussi grandes et belles les unes des autres, de vraies maisons de magasines de déco australiens! Ça fait rêver!!! L’autre partie de la lagune est plus sauvage, mangrove et arbres. En fin de journée, le bord de l’eau est se rempli de familles et amis qui picniquent ou simplement s’installent à même la pelouse sur de grandes étoles, les BBQ sont en marche, ça sirote de la bière! Des milliers de perroquets envahissent le ciel, ils sifflent à tue-tête au coucher du soleil. C’est bruyant mais tellement beau! Enzo fait collection de plumes pour les montrer à ses copains d’école en mars.

30/12: Bruit de klaxonne fanfare, une camionnette fait le tour du camping. Je croyais que c’était la maintenance d’une machine à café dans la cuisine commune, mais non! Il propose son café à l’arrière de son véhicule. On prend notre café du matin (1 latte et 1 long black), ça change du café soluble. Nous prenons notre petit-dej et nous nous baignons, juste devant notre camping-car.

Direction Rainbow Beach à 2h de route. Ca dort et ça joue de la nintendo switch à l’arrière du camping car. Pas de bruit! Nous mangeons des spécialités que nous retrouvons un peu partout en Australie : des roulés à la saucisse et des tourtes individuelles à la viande, poulet, poulet au curry.

C’est marée basse, nous nous promenons sur l’étendue de sable qui a des airs de Noirmoutier. Les gens qui se baladent, pêchent. C’est reposant. Nous voyons un regroupement de personnes, c’est un dauphin qui vient réclamer de la nourriture avec l’arrivée d’un petit bateau de pêche. Enzo a réussi à le frôler des mains. 🐬

Un pélican est là aussi au cas où il y aurait un poisson à prendre! Nous avons appris que ce dauphin vient depuis 50 ans ici pour avoir du poisson. En effet, il paraissait vieux avec beaucoup de cicatrices! Dîner au surf club: ambiance relax, face à la mer.

31/12: Journée du nouvel an // Il pleut des cordes. Route vers Tin Can Bay, où nous apercevons à travers les gouttes et les vitres de notre camping-car, un port où il parait y avoir pas mal de voiliers, pour une fois. Impossible de sortir du camping-car sans se prendre une grosse douche de pluie.

Nous passons notre chemin pour nous rendre à Hervey Bay où nous avons réussi après plusieurs appels à trouver un emplacement avec électricité dispo en ce jour de nouvel an. Nous sommes à côté du port, il y a un boat club qui prépare la soirée du nouvel an et un front de mer avec un bar et un resto. Sur les pontons, quelques bateaux amenant à Fraser Island et faire des excursions à la rencontre des baleines entre Mai et Octobre. C’est l’une des principales attractions du lieu.

Nous nous baignons dans la petite piscine bien sympathique du camping, allons dans une sorte de poissonnerie/criée ouverte au public pour prendre des crevettes pour l’apéro du nouvel-an. Finalement, nous repartons avec des st jacques. Il y avait un requin marteau sur les étales pour la plus grande joie des enfants. Après une bonne douche, nous allons boire un verre devant la mer puis dîner du nouvel an au camping. Au menu, st jacques et burger! Nous passons un très bon moment.


1/01: Petit dej dans le resto du front de mer où nous avons la wifi pour envoyer nos voeux par Whatsapp et appeler ma mère qui est en pleine fête de nouvel an en France. C’est sympa de voir la fête à Lorient depuis l’Australie. Balade sur les pontons, qui sont ici, ouverts au public. Il fait chaud, c’est bien agréable d’être au bord de l’eau. Nous prenons notre temps en ce premier jour de l’année: sieste, devoirs.

En fin de journée, nous allons à la plage sur Hervey. L’eau est chaude. Le front de mer est sympa avec des restos et boutiques mais beaucoup sont fermés en cette période de fête.


2/01: Après un bain dans la piscine, courses puis, direction Agnes Water et 1770 à 3h de route. Nous nous installons pour déjeuner près d’une plage sauvage, avec 2 surfeurs dans les rouleaux. C’est une zone de ponte de tortues. Il faudrait venir la nuit pour les voir !

Ca y est, nous trouvons le premier panneau informant de la présence de méduses dangereuses. Nous avons trouvé sur Trip Advisor, une belle balade d’une 10aine de minutes dans la forêt: Paperbark Forest boardwalk. Nous nous trouvons parmi d’immenses troncs d’eucalyptus et une végétation magnifique, c’est dépaysant. On entend les criquets à tue tête, les cicadas. Nous découvrons Agnes Water et sa belle plage. Le camping devant la plage est complet. Le centre d’Agnes Water est mignon mais comme tout le temps, pas très animé l’après-midi. Nous allons à 1770, à 10min de route. On longe la mer qui est calme ici car protégée par des bancs de sable. Il y a plein de petits bateaux, c’est très sympa. Nous allons jusqu’à la pointe qui comporte de jolies maisons. Ca a des airs de la partie sauvage de St Barth. Toujours grâce à Trip Advisor, nous dormons au Horizons Kangaroo Sanctuary, qui fait camping le soir. Aucun panneau sur la route, ni à l’entrée, il faut savoir… un camping tenu par un gars cool et relax avec un perroquet sur l’épaule. Nous sommes au milieu des kangourous, il y a des bébés dans la poche de leur mère. Magnifique endroit en hauteur, dans la nature, avec vue sur 1770. Des paons, perroquets blancs font partis du paysage également! Moment magique!

3/01: Enzo ne veut plus quitter le lieu, il passe son temps avec les kangourous ! Nous roulons 3h pour aller à Rockhampton, la ville du boeuf. Malheureusement l’endroit où nous voulions aller le soir pour aller voir un rodéo et manger une pièce de bœuf était fermé pour congés annuels. Nous allons dans un parc pour voir les cascades mais malheureusement tout était à sec, il n’y avait plus d’eau. Les enfants s’amusent beaucoup avec des jets d’eau et des mini rivières dans ce parc. Nous trouvons un camping au bord de la rivière. Premier panneau informant de la présence de crocodiles et interdisant de faire du camping sauvage🐊.

4/01: Achat d’une planche de body pour Enzo et d’une carte 4G Telstra pour Eric. On hésitait et pas galère du tout pour s’enregistrer en ligne et hop, il suffit de changer de carte sim, à condition que le tel soit débloqué.

Direction Mackay, encore 3h44 de route! Les enfants ont éte sages. Nous passons des endroits asséchés où il n’y a plus du tout de rivière. Nous ne voyons que des cours d’eau assêchés. Puis, des endroits tropicaux, le contraste est frappant. Il y a des champs de canne à sucre sur les kilomètres. Nous arrivons à Mackay vers 16H, la ville est déserte, comme d’habitude 😂. Toujours grâce à l’appli Campermate, nous trouvons un petit camping très sympa à Bucasia (Bucasia Beachfront Caravan Resort), un petit peu plus loin que Mackay avec piscine et wi-fi illimitée. C’est rare ici! Beaucoup plus de charme que les gros campings du groupe BIG4 qu’on croit mieux équipés, c’est faux, la wifi n’est pas illimitée et ça fait vraiment parc à caravanes! Nous allons pouvoir faire nos recherches internet et contacter la famille car la wifi est compliquée ici, soit c’est restreint, soit c’est à un endroit précis dans le camping qu’on peut capter, soit il n’y en a pas! La plage est magnifique, par contre drapeau rouge donc pas de baignade, il y a un panneau indiquant la présence de crocodiles, méduses et tortues. On serait bien allé voir les tortues de nuit mais j’avoue que la présence des crocodiles me fait un peu peur. Pour une fois, nous avons la free-wifi à la piscine et avec des tables, chaises, bbq à côté. Nous pouvons prendre l’apéro avec la wifi avec les enfants dans la piscine à côté. C’est top car généralement les coins repas sont loin des piscines et il est interdit d’avoir de la boisson autour des piscines comme bcp d’interdiction d’ailleurs: no diving, no… no…no… bientôt ils vont écrire no swimming! Nous profitons de la wi-fi pour appeler Christelle, Clara et Noémie ainsi que Fresh et Amandine. Ça fait du bien de les avoir au téléphone! Pendant ce temps, un koati tourne autour de nous pour avoir des petits morceaux d’apéritif. Éric lui donne une carotte, il adore ça, trop mignon. ses yeux sont de vrais billes. Ensuite, ce sont plusieurs qui sont perchés dans l’arbre à côté de nous pendant que nous mangeons. Ils sautent sur le store-ban et sur le haut du camping-car.

5/01: Nous demandons un late check-out, le gars accepte. Nous avons le temps de faire des devoirs à Enzo et que les enfants se baignent dans la piscine. Nous roulons 1h pour arriver à Cape Hillborough, un parc national au bord de la mer où les kangourous sont sur la plage. Nous nous installons au seul camping du parc, un peu cher 60€. Nous faisons une balade sur la plage et passons la bande de sable découverte à marée basse pour joindre une île : une sorte de  »Fort Bloqué ». Les paysages sont magnifiques, la forêt tropicale qui tombe sur la plage déserte et la mer bleue turquoise… C’est sauvage, brute! Les rochers sont gros et majestueux! Nous avons recommandation de ne pas se baigner à cause des méduses urticantes. Le gars de l’accueil nous a informé qu’il fallait aller à 4h50 au lever du jour pour observer les kangourous sur la plage, ce que nous avons fait.


06/01: Nous n’étions pas les seuls sur la plage, c’était rigolo d’aller de nuit dans le noir sur la plage. Au loin, nous apercevons une petite troupe de kangourous. Nous avons été un peu déçus quand on a vu qu’il y avait une sorte de « Ranger/Guide » qui mettait des plots par terre pour délimiter le territoire à ne pas dépasser (on ne sait pas, il parlait pas!) et donnait à manger aux kangourous. Dommage, ça manquait un peu de naturel! Mais beau quand même de les voir sauter sur la plage. Nous retournons nous coucher.

Route de 2h pour le Eungella National Park, plus précisément direction les Aralluen Falls dans les Finch Hatten Gorge.Route luxuriante avec des manguiers, bananiers, cannes à sucre, des bœufs en forme qui broutent de l’herbe bien grasse. La route est coupée par la rivière à plusieurs endroits. Le niveau de l’eau n’est pas très haut donc nous pouvons passer en camping-car mais je ne pense pas que c’est toujours le cas. Nous marchons 20-30min pour arriver à la cascade avec sandwichs dans le sac à dos. Les enfants et Eric se baignent et sautent des rochers. Nous sommes en pleine forêt tropicale avec des arbres magnifiques, des lianes…
Passons le village d’Eungella, tout petit. C’est sur les hauteurs, la vue est top sur la plaine. Allons 5km plus loin à Broken River pour voir les platipus (ornithorynques) que nous voyons tout de suite dans l’eau ainsi que des tortues et un serpent. Nous avons eu de la chance! Dormons dans un lieu gratuit en pleine nature, avec la visite d’un dindon!


7/01: Nous sommez bercés par la pluie torrentielle la nuit. Rando d’une heure aller/retour pour aller voir le Tree arch dans la rainforest. Nous sommes seuls au monde, dans la forêt dans la brume du matin, des kookaburas à tue-tête, puis des bruits de pleurs de nouveaux-nés: ce sont de grosses chauve-souris 🦇 dans tous les arbres autour de nous. Magique à regarder!!! Ensuite, nous nous faisons attaquer les pieds par des sangsues. Enzo et Eric adorent! Entendons un bruit de grosse bête un moment, tapons des mains pour faire peur au cas où😅!Après avoir ramassé quelques mangues sur la route, Direction Airlie Beach: 2h30 de route.


7au11/01: Airlie Beach, la porte des Whitsundays. Un de nos endroits préférés, visités en Australie pour le moment. La baie avec tous ces bateaux, la mer bleue fluo, les montagnes de forêt tropicale, des airs de Polynésie avec une mer encore plus flashy bleu. Le 8/01: nous prenons notre temps car nous nous posons là plusieurs jours ayant une excursion le 10/01, (tout complet avant). C’est pas plus mal. Piscine, devoirs, déjeuner, sieste puis promenade en ville à 20min à pied. Ville très sympa, des bars, restos, boutiques, ça faisait longtemps que n’étions pas allés dans des coins animés. Ça fait du bien aussi de temps en temps… Traversons une marina avec de beaux bateaux, des immeubles d’appart avec des resto et boutiques au rez de chaussée. Petit apero dans un bar puis resto.


9/01: Baignade dans les falls de Conway. Différentes de celles de Eungella National Park, c’est plus facile pour rentrer dans l’eau sur les petits galets et pas de longue marche à faire car le parking est juste à côté. Il y a des milliers de têtards dans les petites mares. Nous allons ensuite voir les plages de Conway et Wilson Beach. Ce sont 2 petits lieux-dits avec des plages désertes et des panneaux d’interdiction de se baigner, de jeter des déchets de poissons à l’eau et de faire attention sur la cale en mettant son bateau à l’eau à cause des croco d’eau de mer et j’oubliais… les méduses. Il y a une petite zone grillagée à Wilson Beach pour que les gens puissent se baigner à marée haute. A Conway Beach, ce lieu-dit comprend environ une trentaine de maisons et il y a, comme partout, des infrastructures de jeux haut de gamme pour enfants, des WC impeccables, un BBQ, des tables et bancs. Comme dans beaucoup d’endroits, nous sommes surpris du coût estimé de toutes ces infrastructures comparé au nombre de personnes qui les utilisent.
Nous visitons ensuite Shut Harbour, point de départ du ferry pour aller sur Harbour Island, ile principale des Whitsundays. Nous nous sommes renseignés pour y aller:60$ aller par adulte! Un peu cher pour passer la journée😅Il y a une base de quelques cata de loc sur un ponton: Sunsails entre autre. Ça donne envie! Sur les hauteurs, les maisons ont une vue magnifique sur les îles avec des bateaux au mouillage. Les couleurs sont splendides! On ne s’en lasse pas.


10/01: On vient nous chercher à 7h45 pour partir en excursion avec Ocean Rafting. Nous louons des combinaisons pour se protéger des méduses. Le bateau est un gros zodiac speed boat, jaune. Nous sommes une trentaine à bord, partons vers 8h45 pour un retour à 15h30. Musique et personnel (un gars et une fille) super sympas à bord! Nous naviguons dans les îles, plus de 70 îles au total, beaucoup sont vierges avec de la forêt tropicale, des pins qui poussent sur les rochers et des plages. Arrivons à Whitsunday Island pour tout d’abord, découvrir Whitehaven Beach d’un point de vue (Lookout). La promenade de 15 min grimpe un peur, ça sent les fleurs de frangipaniers partout, trop agréable! La vue du haut, avec ses nuances de bleus et le sable blanc pétant, est splendide. Ensuite, reprenons le bateau avec trois tortues 🐢 qui nous saluent puis nous mouillons sur la plage, accueillis ici par 2 raies pastenagues. Le sable est hyper mou, de la farine. Nous mangeons (à 11h15, l’heure australienne). Nous faisons un peu de snorkling mais rien à l’horizon, que du sable, ce qui donne des belles couleurs. Le rythme de la journée d’excursion est un peu speed, pas trop le temps de se poser, mais bon, c’est ça pour voir le max de choses en une journée… nous sommes privilégiés, tout le monde n’a pas la chance de venir jusqu’ici! L’après-midi, nous allons à 2 spots de snorkling. Eva s’endort et se reréveille pour aller dans l’eau direct. Elle voit les poissons à côté d’elle sans mettre trop sa tête dans l’eau avec ses lunettes, elle n’aime pas trop et est un peu dans le gaz de sa sieste. Nous voyons des poissons multicolores et le plus impressionnant sont des gros napoléons de la taille d’Eva, qui nous frôlent. Ils sont là car l’équipe leur donne à manger. Ils disent que ça permet de préserver le site, ça aide les poissons à rester ici, ils se reproduisent dans cet équilibre fragile. L’autre spot de snorkling nous fait découvrir davantage le corail dans peu de fond. Eva a été adoptée par une grand-mère italienne qui était trop contente de l’avoir sur ses genoux. Eva ne dit rien. Notre accompagnatrice de l’excursion, une fille originaire d’Afrique du Sud d’une 30aine d’année est aussi très fan d’Eva! La star du bateau. En même temps, les enfants de ces âges doivent être assez rares dans ce genre d’excursion. De retour à la marina, je me fais aborder par un type qui voit que je parle français, c’est le boss de la base Dream Yacht Charter. Il a de la famille à la Trinité et Carnac, le monde est petit. Ça fait 10 ans qu’il est là et avait monté le business de Lagon à Dubai auparavant! C’est drôle! Le soir, nous faisons connaissance à la piscine avec une famille française avec 2 enfants de 9 et 11 ans qui vit à la Réunion. Nous sommes invités à leur camping-car pour l’apéro, passons un très bon moment en leur compagnie. Ça fait du bien d’échanger en français avec des gens sympas. Les enfants ont été très sages et sont contents aussi de partager de bons moments entre enfants . Airlie Beach est en plein développement. Il y a plein de panneau de terrains à vendre. Cela est un peu en contradiction avec la protection de la grande barrière de corail.


11/01: Après les devoirs d’Enzo qui sont un peu plus laborieux que d’habitude en ce moment, nous faisons route pour Townsville, ville étape pour aller à Magnetic Island, île à koalas. Il paraît qu’il y en a plein de liberté. Nous en avons vu pour le moment uniquement au Zoo de Sydney et à l’hôpital à koalas de Port Macquarie. Il y a 3h30 de route. Arrivés à Townville, nous allons sur une des collines de la ville, pour y découvrir la vue sur un beau rocher orange qui domine la baie et la vue sur Magnetic Island. Le quartier est beau. Nous allons ensuite nous renseigner où est l’embarcadère pour rejoindre l’île le lendemain et enfin, nous nous promenons sur le « strand » qui est le front de mer, où il est possible d’apercevoir des tortues mais la mer est trop agitée. Ici, comme tous les futurs coins que nous allons découvrir, il faut se baigner en mer uniquement à l’intérieur des filets à cause des méduses de Nov à Mai.


12/01: Nous embarquons à 9h30 pour le bateau Sealife pour Magnetic Island, 20min de traversée. La mer est calme, les couleurs du matin sont belles. A la sortie du port, nous apercevons pas mal de grosses méduses blanches dans l’eau. Sur l’île, nous louons un petit 4X4 décapotable, la crème solaire est de rigueur! Nous mettons 20min pour aller à l’autre bout de l’île, le plus sauvage, appelé West Point. Nous sommes aux aguets à checker les eucalyptus à la recherche de koalas mais rien! Le premier qui en voit un à le droit à un cadeau. Sur la plage, interdiction de se baigner puis panneau informant de la dangerosité des requins! Que de dangers dans les environs !!! Les 2 plages principales de l’île sont équipées de filet et une troisième où on peut se baigner sans crainte, à cet endroit, les méduses ne doivent pas venir. Il y a des lifeguards sur ces 3 plages. Les plages sont magnifiques avec la couleur de l’eau et la forme des rochers arrondis, ça fait un peu penser à la Méditerranée sauf qu’il y a aussi des sapins. On voit beaucoup de bateaux au mouillage: dommage qu’ils ne peuvent se baigner de leur bateau! Sur la route principale, nous apercevons des gens arrêtés, prendre en photo un arbre: un koala est dedans! Nous n’avons pas gagner notre cadeau car on a été aidé! Ce koala parait jeune, il est bien éveillé. Eva ne veut plus repartir! Il est vraiment mignon! Nous sommes assoiffés à cause de la chaleur et nous buvons et mangeons dans un bar/resto typique d’Australie avec service au comptoir.

Baignade après manger, l’eau est chaude. Perso, j’adore! Enzo et Eric nagent jusqu’au bout du filet. .Nous faisons une ballade pour rejoindre un fort. Il y a un beau point de vue sur une plage isolée en contre-bas, avec une seule maison et quelques personnes qui font du snorkling. On dirait une crique secrète de Mer Méditerranée. Eva et moi apercevons un wallabi dans la forêt. C’est dans cette balade où apparemment il y a beaucoup de koalas mais nous n’en voyons aucun. Nous rendons la voiture à 17h pour prendre le bateau retour à 17h10. Sur la digue du port, on aperçoit un wallabi avec son bébé qui sautent les gros rochers. On dirait un peu de gros rats!

Nous décidons de rouler ce soir pour être à la cascade de Wallaman demain matin et nous verrons bien où nous nous arrêterons pour dormir. 2h de route pour arriver dans la petite ville de Ingham pour manger car il n’y a plus rien dans le frigo. Nous trouvons un Mac Do. Il est 20h30, la ville et le mac-do sont déserts! Nous roulons 1h30 pour arriver près des falls. Route de nuit fantastique! J’avais peur qu’on shoote un kangourou mais nickel, aucun en vue. Par conte, nous avons dû slalomer entre toutes les grenouille, des centaines sur la route puis nous découvrons un serpent, aux aguets, la tête et un tiers de son corps en l’air. On fait marche arrière pour être bien sûr de ce que nous avons vu. Il se baisse et reste immobile à nous regarder. On s’observe, prenons une photo de nuit qui ne rend pas grand chose mais en vrai, c’était impressionnant. Nous trouvons un camping sauvage. On n’était pas les seuls, un 4×4 était là. C’est bête mais c’est rassurant d’avoir au moins un voisin. Après les bêtes que nous avons vu, nous ne mettons pas les pieds dehors en pleine nuit. Nous dormons bercer par les bruits de la nature et de la nuit. C’était supportable sans clim. Cette route dans la montagne tropicale de nuit restera un moment magique et inoubliable de ce périple en camping-car.

13/01 :

Nous avons très bien dormi au milieu de cette forêt. Le matin, nous avons l’impression que la forêt nous appartient, seuls au monde. Nous sommes les premiers à être aux cascades le matin, les Wallaman Falls dans le Girrigun National Park. Seuls face à cette beauté de la nature. Les chutes sont à 300m de hauteur, unes des plus grandes d’Australie. Un paysage à couper le souffle.

Direction Mission Beach, une petite station balnéaire.


14/01:

Nous découvrons Cairns sous la pluie. Balade au bord de l’eau, il y a un gros bateau de croisière. Il n’y a pas beaucoup de monde à se balader sauf dans un mall.

15/01 :

RDV à 8H30 pour le saut d’avion d’Eric avec Skydive.

Heureusement nous avons pu être présents tous les 3 à l’endroit où il atterrit. Il a adoré, ça avait l’air d’être vraiment magique ! C’est cool !

Après ces (ses) émotions, nous allons au bureau de Cruisin pour recharger notre bouteille gaz.

RDV 13H10 dans un mall pour une deuxième épilation laser C’est assez rapide, en 10min, c’était fait. La prochaine en NZ!

Petit bain dans le lagon artificiel de Cairns avant de prendre la route pour se rafraîchir.

Départ de Cairns pour Daintree. Daintree veut dire plusieurs choses : le park national, la ville et également la rivière s’appelle Daintree. La route longe la mer, nous sommes entre mer et forêt, c’est magnifique.

Daintree village est tout petit et désert. Tout était fermé. On sent vraiment que nous sommes hors saison. Je ne pensais pas à ce point.

Nous dormons à Wonga car le seul camping de Daintree village était fermé et il est interdit de dormir dans la nature sans permis et avons besoin d’électricité pour mettre la clim.

Le camping est quasi vide. J’apprends qu’il ferme bientôt pour 3 mois durant la saison humide. Nous nous faisons dévorer par les moustiques. La plage est à 20m, tellement dommage qu’il est interdit de se baigner entre les méduses et les croco ! Les paysages sont tellement idylliques.

15/01 :

Nous allons faire un tour de bateau d’une heure sur la Daintree River pour voir les crocodiles. Nous sommes très déçus, c’est une véritable arnaque car nous avons vu que le dos d’un. Il était caché sous des feuilles. Il semblerait qu’il y ait environ 90 crocodiles de mer qui vivent dans cette rivière, ce sont les plus gros prédateurs avec les requins bouledogues qui vivent ici. La rivière est encore salée à ce niveau donc ils viennent se nourrir sans aucun soucis. Nous sommes un peu déçus.

Direction Cap Tribulation. Nous prenons le ferry-cable pour traverser la Daintree River. Ça dure 5 min. La route est magnifique. Nous nous arrêtons à Alexandra lookout avec vue sur Port Douglas et l’embouchure de la Daintree River avec, en premier plan, des fougères géantes, des palmiers de toute sorte. Nous sommes dans la forêt tropicale, avec une route sinueuse où l’on traverse quelques ruisseaux. Des paysages dignes de « Crocodile Dundee ». Ca donne envie de le revoir d’ailleurs !

Nous découvrons la plage de Cape Tribulation où la forêt descend vers la plage déserte. Nous avons déjà vu ces paysages plus bas. C’est splendide. Sur la route, il y a quelques resorts, un resto de plage fermé et quelques agences de voyage proposant toute sorte d’excursions dans la forêt ou sur la barrière de corail.

Nous trouvons un camping avec piscine. C’est sympa, il y a aussi un resto. Seule déception que la réceptionniste s’était bien gardée de me dire, il n’y a pas d’électricité donc pas de clim dans le camping-car. On est à 2 doigts de repartir et finalement décidons de rester sous la forte chaleur humide. Ça fait très « jungle », il y a des toiles d’araignées donc certaines avec des araignées énormes dessus aux poutres des bungalows. Nous voyons notre première mygale, avec son corps de la taille de notre main. Après vérification, c’est une golden spider, pas dangereuse. Ouf. Enzo était captivé ! Baignade dans la piscine pour le plus grand bonheur des enfants, je pense que les piscines est ce qui leur restera le plus en tête. Nous mangeons une bonne pizza au resto du camping, qui fait pub, l’ambiance est sympa. Ça doit être animée en haute saison car il y a une piste de danse, billards, etc.

Nous sommes allés voir la plage qui est à 50m. Le chemin pour y aller est un peu terrifiant. On croirait qu’un croco va sortir des buissons d’un moment à l’autre. Arrivés sur la plage, c’est encore une plage sublime, sauvage, sable blanc et mer bleue sans que nous pouvons en profiter !

17/01 :

Après plusieurs douches, nous avons vaincu la nuit sans clim dans notre camping-car sous 35 degrés.

Nous prenons la direction de Port Douglas en nous arrêtant avant faire une petite rando de 1,2km dans la Daintree forest, la Marrdja Walk. Nous allons suer mais nous sommes prêts ! Finalement, il y a pas mal d’ombres avec les arbres, la chaleur est supportable. La nature est belle, luxuriante. Nous voyons toutes sortes d’arbres, de lianes, un nid avec des œufs et l’oiseau qui nous piaillait dessus pour qu’on parte. La rando se fait sur des planches de bois en hauteur afin de ne pas déranger la faune et la flore. Nous passons aussi par la mangrove, c’est marée basse. Le sol ressemble à de la mousse, les racines des arbres sont dentelées.

Arrivés à Port Douglas, nous nous arrêtons pour manger, faire des courses, les dernières avant de rendre le camping-car puis nous nous posons au camping le plus proche du centre-ville avec un accueil charmant. Eric part courir sous la chaleur, il revient archi trempé ! Piscine, apéro, repas.

18/01 :

Ca fait du bien de ne pas devoir partir à 10h, heure habituelle de check out des campings. Nous prenons le temps. Nous allons nous balader à pied dans le centre-ville de Port Douglas, il est 9h30, puis allons à la Marina. La marina n’est pas très grande ici non plus. Malheureusement, les barrières sur les pontons nous empêchent d’aller voir les bateaux. Nous prenons un café dans un endroit très sympa sur pilotis avec vue sur l’embouchure d’un côté et le port de l’autre. Il y a de l’air, c’est agréable. Nous faisons les boutiques. Il fait très chaud au soleil.

Déjeuner après une baignade dans la piscine.

Nous nous posons au camping, Enzo fait ses devoirs et Eva la sieste.

Enzo est à nouveau concentré pour faire ses devoirs. Il n’a pas été bien avec une diarrhée aiguë sur plusieurs jours et n’était plus concentré. On n’avait l’impression qu’il ne comprenait plus rien et qu’il régressait.  Tout est revenu dans l’ordre ! Ouf ! Nous essayons de faire une heure par jour, ça passe vite mais c’est le temps max pour qu’il reste attentif et que les infos soient assimilés.

19/01 : Nous allons visiter le Hartley’s Crocodile Adventures que l’on nous a conseillé. Ici, nous sommes sûrs de voir des croco ! Nous ne sommes pas déçus. Dès arrivés, nous montons dans un petit bateau pour 20min de croisière. La guide a ramené des bouts de viande qu’elle accroche à une perche. Les gros crocodiles de mer sont appâtés. Ça leur fait faire de l’exercice apparemment.  Dernier jour de Camping Car. Nous prenons la route pour Palm Cove, notre dernière soirée. Le camping car est nettoyé.

20/01 : Nous prenons la voiture de location à l’aéroport de Cairns et roulons l’un derrière l’autre jusqu’aux bureaux de Cruisin pour rendre le camping-car. J’ai un peu la pression de rouler à gauche mais nickel! Nous avons un petit pincement au cœur de laisser notre « home sweet home « pendant un mois mais une petite pause en appart va nous faire du bien.

Nous retournons à Port Douglas pour 3 jours en mode « pause ».

21-23/01 : Port Douglas :

Nous profitons de la piscine, de nous promener hormis une promenade où nous nous sommes fait manger tout crus par les moustiques le long de la côte, magnifiques paysages mais pas trop de temps de profiter du paysage car dès que nous nous arrêtions, j’avais 3 gros moustiques noirs sur les bras😂.

1 semaine à Sydney

En bref :

-JOUR 1: Découverte des plages : Bondy, Tamarama, Clovelly, Bronte, Coogee

-JOUR 2: Plage de Palm Cove & quartier de Vaucluse

-JOUR 3 : Le CBD

-JOUR 4 : Manly Beach et le Zoo de Taronga

-JOUR 5 : Bondy Junction

-JOUR 6 : Shark Bay, Milky Beach, Quartiers de Paddington & Surry Hills

-JOUR 7 : Bondy Beach à Coogee Beach

-09/12: Arrivée

Atterrissage à 6h du matin après 15 h de vol de Santiago. Les 14 h de décalage horaire ont été un peu dur cette fois. Les enfants ont fait le bal à 3h du mat dans leur lit croyant que c’était le matin🤣…. On a mis 4-5 jours à s’y faire.

Nous avons loué une voiture à l’aéroport, notre première avec la conduite et le volant à droite. Eric se fait la main avant de prendre le camping-car dans une semaine.

Nous avons pris un appartement en Air BNB pour une semaine, très bien situé, sur Bondy Road, entre Bondy Beach et Bondy Junction. On le recommande vivement, voici le lien !

L’après-midi, nous partons à la découverte des différentes plages de Sydney: Bondy, Tamarama, Clovelly, Bronte, Coogee Beaches.

Le premier soir, nous sommes dépaysés par les chants d’oiseaux auxquels nous ne sommes pas habitués. Le lendemain, nous voyons des cacatoès sur les fils électriques! Ca y est, nous sommes en Australie ! Et nous avons entendu le chant du fameux kookaburra qui ressemble aux rires du singe!

-10/12: Plage de Camp Cove 🐟🌴 et quartier de Vaucluse

Camp Cove Beach, magnifique petite anse conseillée par mon amie, calme, petite et familiale. Tout ce qu’on aime. Très sympa, malgré le brouillard avec les incendies proches. Je suis surprise de la température de l’eau. Elle est fraîche, la même qu’en Bretagne!

Balade en voiture dans le quartier huppé de Vaucluse, avec ses belles maisons au design typiquement australien.

Ce mardi était la pire journée en terme de visibilité et d’odeurs avec les incendies assez proches, la pire que les Australiens aient connue depuis des décennies.

Soirée retrouvailles le soir chez une copine bretonne qui vit ici depuis 5 ans avec sa famille ! Plein de choses à partager et à apprendre de la vie ici, c’était top. Enzo était ravi pour jouer avec des copines de son âge et Eva, fouiller dans des jouets de filles🤗!

-11/12: Le Central Business District (CBD)

Découverte du CBD, les buildings, les costards, … Nous sommes allés en Uber car impossible en voiture à cause de la circulation et des tarifs des parkings.

On a trouvé que c’était relativement facile de circuler en voiture dans les différents quartiers de Sydney, tant en terme de directions que de fluidité sauf dans le cœur du CBD où on nous a déconseillé de prendre notre voiture: parking à 30$ de l’heure et beaucoup de trafic. Nous avons pris un Uber pour nous y rendre (50$ A/R).

Nous avons commencé par l’incontournable Circular Quay et l’Opéra, puis découverte du quartier des Docks pour arriver sur le pont de Sydney. La vue sur la baie vaut vraiment le coup.

Une vue qui nous choque profondément :

Que fait ce paquebot de croisière énorme amarré en face de l’Opéra ? Il gâche la vue à des milliers de gens et pollue la baie. Nous trouvons cela scandaleux ! Il prend une place monstrueuse, il est plus grand que l’Opéra!!! Le jour suivant, c’était un nouveau bateau qui remplaçait celui-ci ! Incroyable!

Enfin, nous finissons par les boutiques de Downtown, North Face, Uggs et le célèbre Queen Victoria Building, l’équivalent de notre Bon Marché parisien.

Nous dénotons dans le paysage avec nos tongs et les enfants. C’est plutôt ambiance « Grandes tours, boulot, salle de sport, dodo ».

Nous trouvons que Sydney est une ville à forts contrastes :

Il y a le côté bord de mer, avec les « quartiers résidentiels, hauts de gamme » avec la vue sur la baie de Sydney et des plages calmes sans grosses vagues, les quartiers « bord de mer ambiance surf à gogo », et enfin, le cœur, le quartier « city/business ». Nous ne pensions pas que le centre ressemblait à ce point à notre « Défense » parisienne avec une si grande animation professionnelle en mode costard/ cravate. A la différence de Paris, ils vont surfer le soir!🏄‍♀️

– 12/12: Manly Beach et le Zoo

Sur la route, nous avons fait un petit stop dès que nous avons aperçu des bateaux : Clontarf et Seaforth. La vue est très sympa avec de belles maisons et des marinas, tout ce qu’on aime!

Nous sommes émerveillés par le nombre de bateaux sur l’eau, des yachts, des voiliers et pour clôturer le tout, des magnifiques maisons, en hauteur ou les pieds dans l’eau.

Visite en voiture de Manly jusqu’à Curl Curl, petite station balnéaire très sympa (une sorte de Fort-bloqué à nous😉). Nous mangeons mexicain à l’ombre d’un magnifique frangipanier au-dessus de nous, puis, malgré le décalage horaire qui nous plombe un peu, nous trouvons la motivation de visiter le zoo de Sydney, le Taronga Zoo.

Le zoo nous a permis de découvrir un grand nombre d’animaux d’Australie dont les koalas qui étaient bien éveillés, ils marchaient assez vite et ont même sauté! Nous avons vu les araignées les plus dangereuses, dont la fameuse Redback pour le plus grand bonheur d’Enzo qui ne nous parle que d’araignées depuis et les cherche partout, dans les wc des campings, etc.

La vue du zoo, sur les buildings de Sydney est splendide. Le contraste entre la verdure du lieu et l’architecture à l’horizon vaut le détour. La visite fût accélérée avec la fermeture à 17h. On a fait le zoo est 2h express!🤣

-13/12: Bondy Junction

Aparté « spécial filles » : Rdv pour une épilation laser le matin dans le mall de Bondy Junction, chez http://www.laserclinics.com.au. Sur les conseils de ma copine: c’est plus intéressant que l’épilation à la cire même si ce n’est que pour 2 séances que je vais pouvoir faire en Australie sur 1mois et demi. Pour donner une idée, une promo propose à 25€ la séance laser maillot + aisselles. Incroyable, non? En 5min, c’était fait !

Balade à Bondy Junction qui est un mall très sympa avec une sortie sur une rue commerçante de quartier. Nous trouvons un petit marché local avec des stands de bijoux et shops de repas asiatiques appétissants et bon marché! Nous trouvons également un salon de coiffure sans RDV qui nous tente bien pour Eric. On est en famille pour l’accompagner😜!

Il y a beaucoup de salons de Thai massage, des bars à ongles, instituts de beauté (laser/lip/wrikles), des salles de sport, on ressent l’importance du physique!

La ville offre également une grande diversité dans la nourriture, on trouve des shops à manger ou à emporter partout: rouleaux de printemps à tous les goûts, chinois, sushi, viet, thaï… Ca n’incite pas à faire la cuisine tellement que c’est alléchant !

-14/12: Shark Bay, Milky Beach, Quartiers de Paddington & Surry Hills

Chemin côtier superbe avec vue sur l’Opéra et le CBD, de Shark Bay, plage avec des filets anti-requins, jusqu’à Milky Beach. Nous sommes le WD, il y a des centaines de bateaux de toutes tailles dans la baie, au mouillage ou à naviguer.

Visite des quartiers de Paddington et Surry Hills: très mignons avec les maisons typiques de Sydney, appelées les « Terrace Houses« . Au début, nous avions trouvé un logement Air Bnb à cet endroit, qui nous est passé sous le nez. Nous ne regrettons finalement pas d’être sur Bondy Road, où l’ambiance paraît moins urbaine.

-15/12: De Bondy Beach à Coogee Beach

Après un petit plongeon dans la piscine de notre immeuble que nous n’avions pas encore testée, nous retrouvons notre ami JC et sa femme Lucy pour une belle promenade côtière de Bondy à Coogee Beach. Nous longeons la mer entre les falaises abruptes et les différentes plages avec des grosses vagues et ses surfeurs.

Nous marchons 2h avec Enzo qui ne s’est pas plaint malgré la chaleur et l’appel de la baignade, et JC et Eric qui ont dû porter Eva dans sa poussette pour gravir les nombreuses marches. Il faisait chaud. Une bonne bière était bien méritée à l’arrivée😅.

Nous avons découvert 2 restos/bars qui valent le coup :

Le Coogee Pavilion: Resto avec le RDC adapté aux enfants, avec table de ping-pong et jeux divers. Le top floor est réservé aux + de 18ans, c’est une sorte de night-club en pleine journée! Les Australiens ont l’air de se lâcher pas mal le WD, tous les bars sont plein toute la journée. Nous avons goûté aux huîtres australiennes: de petite taille avec un goût de noisette. Un vrai délice !

– Le Tottis pour picorer un morceau. Jardin intérieur, belle déco, bons plats à partager. La façade est un hôtel avec des fenêtres un peu délabrées. On ne s’imagine pas le lieu ainsi de l’extérieur!!!

Jamais nous serions entrés dans cet endroit sans connaître.

-16/12: Rdv à 10h pour prendre notre camping car chez Cruisin’ Motorhomes. C’est parti pour un Road Trip de 5 semaines sur la côté Est!






Buenos Aires en 3 jours

Buenos Aires est une ville très agréable à découvrir pour 2/3 jours, en tant que ville étape d’un parcours en Amérique du Sud.

Arrivés le soir, nous prenons nos marques dans notre Air Bnb et allons faire quelques courses. Finalement, crevés mais ventres creux, nous nous arrêtons dans une pizzeria et goûtons nos premiers empanadas.

Buenos aires, c’est un mixte de différents endroits. On ne peut lui donner un style particulier car il n’y a pas d’unités dans les bâtiments. Son charme est la mixité de plusieurs lieux : certains immeubles font penser à Paris, la marina de Puerto Madero ressemble aux Katharine docks de Londres. La ville de Tigre nous fait penser aux Etats-Unis. Un vrai mix !

Buenos Aires est pleine de verdure avec de nombreux parcs et des arbres magnifiques. Ça fait du jogging à gogo le WD ! Nous sommes pendant la floraison des Jacarandas ou flamboyants bleus. Toutes les rues sont parées de violet! Il y en a plus de 1400 dans toute la ville. Le pendant des cerisiers en fleurs au Japon😉.

Notre programme :

Jour 1 :

Eco Parque avec plein d’animaux dont les typiques d’Argentine (découverte des maras, carpinchos), puis le quartier très coloré de Palermo.

Jour 2 :

Balade à El Tigre (40min en train de Buenos Aires), tour de bateau dans le détroit de Parana, promenade sur les docks, très animés le WD.

Jour 3 :

Dépose de nos sacs à la consigne de la gare routière de Retiro où nous prenons le bus en soirée (quelques petits stress qui se sont bien finis).

En Uber, direction le quartier de San Telmo et retour à pied vers la gare en passant par Puerto Madero, endroit que nous préférons.

N’hésitez pas à nous interroger si vous voulez notre avis, des infos, …. Contactez-nous.

—————————————————————————

15 jours en Patagonie

Notre parcours en 15 jours : Buenos Aires => 🚍 => Puerto Madryn => ✈ => El Calafate => 🚍 => Puerto Natales => 🚍 => Punta Arenas => ✈ => Santiago => 🚗=> Vina Del Mar

Atterrissage à Buenos Aires où nous restons 2 jours et demi, ville sympa à découvrir en ville étape (Article reportage photos de la ville sur notre blog).

Buenos Aires => Puerto Madryn

Après 18 h de bus, nous sommes arrivés à Puerto Madryn accueillis par les chiens à la gare routière (Ils sont partout!). Il est aussi possible et plus rapide d’y venir en avion en atterrissant à Trelew, mais le billet était vraiment trop cher.

Les sièges de la classe « Cama » s’inclinent à 150 degrés. On n’est pas mal pour dormir. Les enfants ont été sages.

Step 1 : Puerto Madryn (26 au 30 nov)

Puerto Madryn est une petite ville de bord de mer de 60 000 habitants perdue dans la step de Patagonie.

Le tourisme est l’attrait principal de la ville (avec l’aluminium et la pêche).

La ville est agréable et respire une bonne qualité de vie. Il y a des petites boutiques sympathiques, (même plus stylées et agencées qu’à Buenos Aires), des agences de voyages, une vingtaine de bars et restos. Ils ont le même rythme qu’en Espagne, la ville est déserte entre 13 et 16h et les commerces ré-ouvrent jusqu’à 20h30. C’est animé assez tard le soir, d’autant plus que la nuit tombe vers 22h30.

La spécialité culinaire de coin est l’escalope milanaise. Les portions sont très copieuses et les prix très intéressants. Compter 6,5€ pour une pièce de bœuf cuite à merveille recouverte d’une tranche de jambon avec 2 œufs à cheval, de la salade et frites maison 😅 Un verre (bol) de vin : 1,5€. BON AP!

Il est quasi plus intéressant d’aller au resto que de faire les courses.

Nous sommes choqués de ce que mangent les gens : que des chips, gâteaux apéro aux goûts de hot dog, pizza toute la journée. Ils boivent des soda fluo avec de la friture aux repas. On ne trouve pas beaucoup de variétés dans les restos, c’est toujours pâtes-pizza-salade ceasar-… et idem dans les supermarchés, le choix est restreint. C’était pareil au Mexique. => mon petit coup de gueule !!!

Nous logeons 4 nuits dans l’auberge de jeunesse, El Gualicho hotel: très bien ! C’est propre avec une ambiance sympa, 44€ la nuit pour une chambre 4 lits.

Notre séjour à Puerto Madryn :

Jour 1: Excursion à Punto Tombo voir les pingouins

Jour 2: Excursion à la Péninsule Valdés voir les baleines

Jour 3: Grasse mat ! footing, ballade, …

Il y a beaucoup d’agences de voyage dans la ville qui proposent toutes sortes d’excursions. Pour en avoir comparer 2, les tarifs étaient les mêmes.

Excursion à la rencontre des pingouins de Punto Tombo

Excursion de 8 à 17h. Un mini-bus vient nous chercher à l’hôtel. Confort ! Nous avons 3h de route pour arriver à Punto Tombo.

Sur la route, nous voyons des guanacos (lamas de patagonie), moutons, chevaux, des maras.

Il y en a plus d’1 million de Pingouins de Magellan comptabilisé à cet endroit et 35 000 nids. Ils arrivent en Septembre pour repartir vers l’Antarctique en Mars.

Il paraît que la Patagonie comprend plus de pingouins que d’habitants !

————————————————-

Ce que nous avons appris sur les pingouins 🐧: Les mâles arrivent 15 jours avant les femelles en septembre. Une fois trouvé leur compagne, ils restent fidèles toute leur vie. Adultes à partir de 3 ans, les mâles séduisent leur future partenaire par une danse rituelle: un ballet. Madame doit accepter la danse. Si celle-ci n’aime pas, monsieur doit aller se trouver une nouvelle partenaire. La gestation dure 45 jours et les femmes pondent toujours 2 oeufs et couvent pendant 35 jours. Les parents nourrissent leurs progénitures et c’est au bout de 3 mois que les petits peuvent aller à l’eau et se préparer pour la migration de Mars. A partir de Mars, ils passent 6 mois dans l’eau et font plus de 10 000 km pour aller dans l’Antarctique puis remonter jusqu’aux côtés brésiliennes et descendre à Punto Tombo pour Septembre. Les couples reviennent tous les ans, au même endroit DANS LE MÊME NID que l’année passée. Cela a été vérifié en baguant les pingouins et étiquetant les nids.

🐧 🐧 🐧

———————————————————

La promenade dure environ 1h30 aller-retour à observer ces petites créatures trop mignonnes. Il y a des petits sous leur mère, nous voyons des bagarres, certains reviennent de l’eau pour nourrir les petits… Ils ne sont pas peureux, on pourrait même les toucher mais interdiction bien sûr.

En fin de journée, nous nous arrêtons au village de Gaiman, un village colonisé par les Gallois en 1865. Sans grand intérêt à notre goût mis à part une petite ballade dans la nature en attendant ceux qui sont allés boire un thé dans une maison typique (où est allée Lady Diana il paraît!)

Pour ceux que ça intéresse, les tarifs de l’excursion: 46€ par personne (moitié prix pour enfant -16 ans et gratuit pour enfant de 2 ans) + 9€ par personne (idem pour les mineurs) pour l’entrée dans la zone protégée.

Excursion dans la péninsule Valdés :

Une de nos plus belles journées !

Excursion de 8h à 18h

La péninsule est un endroit protégé, patrimoine mondiale de l’Unesco. Les animaux se baladent en totale liberté sans danger. Nous voyons beaucoup de guanacos, ils traversent les routes.

Nous avons commencé par le spot de Punta Norte, voir les otaries et lions de mer. La côte est magnifique, ils sont nombreux à se dorer au soleil !

C’est ici, à cet endroit précis que les orques ont une technique de chasse unique au monde : Ils s’échouent sur la plage à marée haute pour chasser les petits phoques. Nous guettions avec impatience pour voir la scène, un peu glauque mais c’est la loi de la nature à l’état pur. Aucun orque à l’horizon.

Photo (pas de nous) :

Quelques kilomètres plus loin, à Caleta Valdès, est regroupée une colonie de pingouins. La plupart sont au bord de l’eau à regarder l’océan. C’est super mignon. Là aussi, il se peut qu’il y ait des orques. R.A.S

Enfin, 3eme lieu, à Punta Delgada, une pointe de rochers, remplie de lions de mer et nous les apercevons… ! Ils sont là! Un groupe d’orques à l’affût de leur festin. On reconnaît leur grand aileron particulier. Avec nos jumelles et zoom de téléphone, nous arrivons à bien les apercevoir. Ils sont toute une bande. Des oiseaux virevoltent au-dessus d’eux. Ce sont les pires prédateurs des mers. Ils peuvent attaquer des requins et baleines !

Après être restés un petit moment près de cette pointe, ils s’éloignent doucement en longeant la côté et nous suivons leur chemin en avançant sur la côté en mini bus.

Nous mangeons notre sandwich face à eux. Magique !

En premier plan dans la step, nous apercevons une carapace se déplacer : un tatou qui se ballade. Magique encore !

L’après-midi se poursuit à Puerto Piramides, pour embarquer à la rencontre des baleines.

Puerto Piramides est le seul village de la péninsule, comptant 600 habitants qui ne vit que des excursions en bateau pour observer les baleines. La rue principale est très sympa et à son bout, une belle plage avec un littoral assez exceptionnel : une roche couleur sable qui fait penser au littoral de Oman.

Nous serions bien restés une nuit à cet endroit qui parait très apaisant. Pour cela, il aurait fallu venir en voiture de location.

Nous en avons pris plein les yeux à voir une baleine et son baleineau faire des bons, taper de l’aileron. A l’horizon, nous apercevons d’autres baleines montrer leur queue ou souffler. Elles doivent adorer ce lieu pour être si nombreuses !

Nous avons eu de la chance de pouvoir faire cette ballade qui n’est pas toujours possible à cause de la météo. il y a beaucoup de vent dans la région et les sorties en bateau sont souvent annulées.

Nous avons lu sur des blogs que les baleines pouvaient s’observer des plages près de Puerto Madryn (Playa Canteras, …). Je ne sais pas si c’est aussi extraordinaire que de les voir de si près en bateau. Franchement, c’est à faire ! On recommande.

Les tarifs de l’excursion :

Journée sur la péninsule Valdés: 60€ par personne.

Entrée dans la péninsule Valdés: 13 €.

Excursion en bateau voir les baleines: 42€ par personne.

(moitié prix pour enfant -16 ans et gratuit pour enfant de 2 ans).

Nous, qui ne sommes pas trop attirés par les excursions en groupe, sommes ravis et recommandons vivement ces deux journées exceptionnelles. Nous ne regrettons pas d’avoir pris l’excursion au lieu de louer une voiture, ce qui nous permet d’aller, en une journée, aux points stratégiques de la péninsule pour voir les animaux.

Pourquoi :

+ Mieux que de louer une voiture car évite la fatigue de conduire. Il y a de la route et elles sont monotones.

+ Pour arriver à Punto Tombo et dans la péninsule Valdés, les routes ne sont pas goudronnées et abîment les voitures. Je n’imagine pas les impacts de cailloux sous le plancher du minibus ! Il y a des risques de crevaison.

+ Nous avons eu des infos intéressantes du guide (en espagnol ou anglais).

+ Nous allons aux endroits où il faut aller, sans perdre de temps et sans se tromper de route.

Un moins :

– On serait bien restés des heures à observer les phoques, les orques et le temps est forcément limité pour pouvoir voir le maximum de choses.

Step 2 : El Calafate (30 nov au 2 dec)

Normalement, la suite de notre programme était Puerto Deseado pour aller voir sur une île, les rockhopper pinguins (Corfous sauteurs) avec Darwin Expeditions. Les bus étaient déjà réservés mais j’appréhendais que le trajet soit trop long et nous fatigue trop (un jour entier pour y aller en bus). Ayant appris que l’excursion n’était pas sûre pour le 29/11 à cause du temps, on a décidé d’annuler cette étape et sommes restés 2 nuits de plus au Gualicho à Puerto Madryn où nous nous sentons bien. Nous avons réussi à nous faire rembourser nos billets de bus et avons pris l’avion de Trelew pour El Calafate: 1h45 au lieu de 22h de bus, le choix a été vite fait😉
Aerolineas Argentinas: très bien. Membre skyteam

El Calafate est un village très agréable, de 2500 habitants, tout en bois, ambiance station de ski. Nous adorons les bruits d’oiseaux dans les rues. On lève la tête et on aperçoit ces grands oiseaux à long bec, des ibis à fasse noire.

L’après-midi, nous avons fait le tour de la lagune Nimez, une ballade de 2h à observer les oiseaux du coin, dont des flamands roses. La vue est magnifique sur le lac et la mer derrière.

Le soir, petit resto où nous avons rencontré un couple de français avec leurs deux filles qui faisaient un trip de 4 mois. C’était sympa d’échanger! On a passé un bon moment.

La ville est un peu plus chère qu’à Puerto Madryn ou Buenos Aires, peut-être plus touristique. Nous logeons à El Calafate Hostel : très bien, joli et bien placé.

Etant descendus plus au Sud de l’hémisphère, le jour se lève vers 5h du matin. Il n’y aucun volet totalement occultant dans tous les endroits où nous dormons. Vive le cache-yeux ! Il sert bien sinon, on se réveille comme en plein jour.

On commence à nous apercevoir de quelques subtilités de la langue espagnole en Amérique Latine par rapport à l’Espagne. Les 2 LLdans « pollo » ou « se llama » se prononcent « pocho », « se chama ».
En Argentine, je pensais que c’était principalement le boeuf qui était la grande spécialité de viande mais il y a aussi énormément de moutons. Ils font grillés la carcasse entière sur des gros BBQ en vitrine de restaurant. Beaucoup de moutons sont exportés vers l’Europe et transformés chez nous apparemment. Ils ont la « raw material » et nous avons les « machines ».

Excursion au glacier, El Perito Moreno :

7h30 – 15h

Réservée avec notre hôtel.

Le glacier est à environ 2h de El Calafate.
La journée commence par un tour de bateau près du Glacier, El Perito Moreno, puis promenade en face de ce dernier.

Encore une journée spectaculaire. Le glacier est splendide.

Toutes les vues et hauteurs donnent un spectacle différent du glacier. Les couleurs sont magnifiques avec une palette de bleu du marine ou bleu clair. Sur le chemin, il y a du monde mais on arrive facilement à trouver un banc libre, un balcon pour faire de magnifiques photos. Ballade et pic-nic très sympa.

On entend le glacier craqué, ça fait penser à un feu d’artifice. Des blocs de glace se détachent et créent des vagues. Le glacier fait 5km de large sur 30km de long (on ne dirait pas, c’est fou) et 60m de hauteur. C’est un des seuls glaciers qui continuent d’avancer à ce jour.

Seul bémol: trop touristique! Nous avons fait le trajet dans un gros bus avec une guide peu impliquée qui récite son discours à un débit qui fait que nous ne comprenons pas grand chose😅. On aurait pu louer une voiture pour nous y rendre par nous-même mais l’avantage du bus, c’est qu’on peut dormir et récupérer des réveils matinaux!

Les tarifs de l’excursion :

33€ par personne + 12€ entrée du parc : 12€ (moitié prix pour enfant -16 ans et gratuit pour enfant de 2 ans).

Step 3 : Puerto Natales (2 au 4 dec)

Direction le Chili

El Calafate => Puerto Natales : 6h de bus

Le passage de frontière est un peu « galère » en bus, nous sommes nombreux. Pas de queue pour nous, on nous fait passer devant avec les enfants😁!

On s’arrête à un premier stop pour faire la sortie de territoire et 5min après, on se réarrête, devons tous sortir du bus ainsi que tous nos sacs qui sont sentis un par un par un chien. Nous arrivons avec 1h15 de retard à Puerto Natales.

CONSEIL BUS: réserver les places 1 à 4, c’est celles qui sont tout devant. On a la vue dégagée sur la route! Par contre, pas possible en CAMA. Ce sont des SEMI CAMA, mais suffisant quand on ne voyage pas de nuit.

Etant descendus encore plus bas, nous avons 18h de plein jour.

La ville de 22 000 habitants est une ville typique, austère, de la Patagonie, comme on peut imaginer. Les maisons ressemblent à des cabanes, en tôle, assez mal isolées. On se demande comment ils arrivent à bien chauffer l’hiver.

Il y a un petit marché artisanal très sympa pour acheter des souvenirs locaux à base de laine (cache cou, bonnet, porte clés, …).

Excursion en bateau vers les glaciers Balmaceda et Serrano :

7h30 – 14h30

Super journée, paysages magnifiques dans les fjords de Patagonie, avec les montagnes enneigées du parc Torres Del Paine en fond. Nous avons approché de près une colonie d’éléphants de mer, sommes allés au pied de cascades splendides, puis du glacier Balmaceda, tout cela en bateau.

Ensuite, débarquement sur un ponton pour faire une marche d’1 heure A/R pour voir de près le glacier Serrano.

La ballade est très sympa le long du lac arrivant au glacier. Il fait chaud.

Il parait qu’il y a à peine 10 ans, le lac n’existait pas. C’était le glacier à la place. Le réchauffement climatique est plus que visible ici !

Seul bémol: croisière assez chère comparée aux prix des autres excursions réalisées, et cela dans un bateau rempli à bloc: 150 personnes.

Cependant, personnel est adorable. On a eu un petit café, puis whisky glace offert à tout le monde après la ballade!

On recommande cette compagnie : Turismo 21 de Mayo.

Nous avons bien rigolé avec Eva et Enzo qui ont fait des sourires à tout le bateau. Eva saluait tout le monde en partant et les réponses étaient : « que guapa », « trop mignon »…😂

A chaque fois que nous rencontrons des français, principalement des retraités en vacances, Enzo a le droit à « tu as bien de la chance de voir tout cela à ton âge »!. Il s’en rend compte et est vraiment émerveillé de tout ce qu’il voit. Ca fait plaisir.

Nous logeons dans une cabane avec un étage en Air bnb en plein centre. Bien placé, le patron très serviable, hébergement idéal pour une famille avec 2 chambres mais pas très très clean. Nous nous sommes fait à manger les 2 soirs, ce qui a permis de ne pas coucher trop tard les enfants et leur faire à manger autre chose que des pizzas et de la friture😂.Surtout que le midi, c’est quasi tout le temps, sandwich jambon, fromage….

Si nous avions une journée de plus, nous aurions bien loué une voiture pour se balader dans le parc El torres del Paine.
Nous adorons cette région du monde, c’est magique. Les paysages sont grandioses et la faune incroyable.

Step 4 : Punta Arenas (4 au 5 dec)


3h de bus pour arriver à Punta Arenas. Plein de moutons dans les plaines!

Ville sans charme particulier de 120 000 habitants. Nous voyons les dégâts des émeutes car tous les magasins ont des panneaux de bois en guise de vitrine qui ont dû être brisées. Il y a des tags sur les façades des banques. Ça donne l’impression que tous les commerces sont fermés.

Nous avions réservé par internet une excursion à l’Ile Magdalena pour voir les pingouins dont le fameux Rockhopper pingouin (il parait qu’il y a 3 sur l’île pour le moment) et naviguer dans le fameux détroit de Magellan. Au bout de 40min de bateau, ça bougeait vraiment beaucoup. Le capitaine a décidé de faire demi-tour. Beaucoup de personnes ne se sentaient pas bien à bord. La mer s’est levée d’un coup. On voit les pics de courants se former, on est à la confrontation des 2 océans, Atlantique et Pacifique.

Malheureusement, nous n’avons pas pu voir les pingouins! La nature décide ! Je n’aurais finalement pas pu voir mes fameux Rockhopper pinguins, snif!

Le vent est impressionnant dans les rues de la ville, on croirait s’envoler.

Nous avons trouvé un très bon resto Thaï le soir. Ca réconforte !

Step 5 : Vina del Mar à côté de Valaparaiso (5 au 7 dec)

A cause du contexte actuel, nous préférons éviter les grandes villes de Santiago et Valparaiso pour se poser à Vina del Mar, station balnéaire à côté de Valparaiso. Nous louons une voiture à l’aéroport de Santiago pour nous rendre à Vina del Mar en 1h15. La route ressemble à la Costa Del Sol, très aride et montagneux.

On s’est fait plaisir à prendre un appartement Air bnb face à la mer. La vue est splendide sur Valparaiso et le coucher de soleil sur la mer.

Ca y est, nous allons pouvoir nous poser un peu, faire une bonne grasse mat et des machines. Cela fait plusieurs jours que nous nous levons entre 5h30 et 6h30 du mat, pour prendre un bus ou pour aller en excursion. Même si nous dormons un peu dans les transports, cela fatigue un peu.

La ville est sympa mais nous ressentons une vraie disparité entre l’Argentine et le Chili. Le Chili est plus défavorisé mais plus cher. On remarque les fortes inégalités sociales.

Cette région du monde nous a émerveillée avec ses paysages à couper le souffle et une faune sensationnelle. Nous restons sans voix sur ce que nous avons vu, aussi bien les petits que les grands. Les endroits de Patagonie qui nous ont le plus marqués sont El Calafate et Puerto Madryn.

—————————————————————————

Le Yucatan avec nos enfants

L’idée n’est pas de faire le tour de la péninsule mais de se concentrer sur les endroits qui ont du charme, pour se poser tout en découvrant les richesses de la région à un rythme cool.

Itinéraire en 15 jours :

Cancun : arrivée✈ => Holbox => Valladolid => Tulum => Bacalar => Cancun : départ vers l’Argentine✈

Bilan:

Destination que nous recommandons fortement pour le plaisir des baignades, les sites culturels Maya ainsi qu’une faune et flore de toute beauté !

  • 4 sites maya visités : Chichen Itza, Coba, Tulum, Muyil
  • 2 cenotes: : X Keken à côté de Valladolid et Le Gran Cenote près de Tulum + 3 autres immergés dans la lagune de Bacalar.
  • 5 lieux de séjour : Cancun, Holbox, Valladolid, Tulum, Bacalar
  • 7 hôtels et air bnb

———————————————

Sites Maya :

Un gros coup de coeur pour les ruines de Coba , plus particulièrement le grupo Nohoch Mul que nous pouvons grimpé sous la pluie et une belle éclaircie nous a accueillie tout en haut ! Une expérience magique et une vue imprenable sur la jungle.

Bravo à notre petit bonhomme qui l’a gravi avec un grand sourire sans se plaindre, après quelques kilomètres allé et retour !

——————————————————–

Cenotes :

Avons visité le X-keken vers 10 h le matin. Il n’y avait presque personne. Un endroit magique !

Le Gran Cenote à Tulum est bien également mais nous avons été déçus par le monde à l’entrée puis on s’y fait !… Quelques tortues nagent avec nous.

———————————————

Lieux de séjour :

Nous n’avons rien à redire sur les lieux que nous avons visités. Sommes enchantés !

Cancun : Grands complexes hôteliers comme on se l’imaginait. Pas de charme…

Holbox : le charme de l’île avec la vie du petit village et sa place centrale. La belle plage la journée

Valladolid : au coeur des sites mythiques du Yucatan – Une ville animée et colorée

Tulum : Un véritable coup de coeur pour la plage. Du sable blanc et de l’eau turquoise à perte de vue. Un endroit de rêve pour se poser, faire du yoga, du footing, se faire masser, manger sein! Des établissements de charme qui se fondent parfaitement dans le décor, en harmonie avec l’environnement. Une arrière rue qui donne envie de s’arrêter dans tous les petits commerces et restaurants!

Bacalar : Un autre coup de coeur, côté eau douce. La lagune de Bacalar est magique. Des couleurs jamais vues ailleurs. Pas de requins, poissons dangereux, rochers noirs…. tout est paradis. Le village offre une vue imprenable sur la lagune de tous les côtés. Un endroit apaisant au possible !

—————————————-

Logements :

Cancun : White House Bed & Breakfast (Air BNB) => https://mywhitehousebb.com/=> parfait pour sortir de l’avion et se poser.

Belle piscine – Chambre immense de 45m2, avec 2 lits king size.

Holbox : Xaloc hotel => http://www.holbox-xalocresort.com/ : bien placé par rapport au village, piscines sympas dont une uniquement pour adultes, restaurant nul !

Valladolid : Casa Isabel ❤❤❤ => https://www.airbnb.fr/trips/v1/5924c3fb-03d2-4cfc-9c44-49ee3e7d9992

On recommande +++ ce logement !!!

Merci à ma chère collègue Cindy qui avait déniché cette bonne adresse quelques mois plus tôt. 😉

2eme nuit à la Casa Hipil : hôtel mignon avec un petit bassin. Pas trop cher. Nous avions une chambre sans fenêtre….

https://www.hotelsone.com/valladolid-hotels-mx/casa-hipil.fr.html?cur=MXN&as=g&aid=167025433824&dsti=540903&dstt=8&gclid=EAIaIQobChMIsP7il6v65QIVhZ-zCh2DcQm3EAAYAiAAEgIBmvD_BwE&akw=casa%20hipil&asrc=Search

Tulum Plage : Azucar Hotel ❤❤❤ => https://azucarhotel.com/

Pour 4 ou 5 personnes, on recommande le Deluxe Family Bungalow : permet de se faire à manger. Meilleur emplacement de l’hôtel = sur la plage!!!

Bacalar : El Rancho Encantado ❤❤❤ => https://www.encantado.com/

Super hôtel ! Vue top. Paddles et Kayaks à disposition. Restaurant très bon mais lent !

Tulum Village pour le dernier soir : Kiki Tulum (Air BNB) => https://www.airbnb.fr/trips/v1/544d2f75-149b-4189-8273-a0691f370b7a/2019-11-21

Ville en pleine expansion.

Dans les quartiers tout neufs de Tulum – Appartement neuf – Bien agencé sur le roof top, près de la piscine à vitre transparente- prendre la voiture ou le vélo pour faire des courses par contre…

——————————————–

Ce que nous avons adoré :

La couleur de l’eau : même après la Polynésie, nous restons de marbre devant cette couleur translucide que nous retrouvons dans les divers endroits. Les enfants ont pu se baigner dans la mer, dans les cenotes, dans les piscines pour leur plus grand bonheur.

La végétation et les animaux : Nous sommes surpris de cette jungle à perte de vue. Toute la péninsule est recouverte de végétation luxuriante ! C’est magique. Nous avons vu des iguanes, des coatis, des ratons laveurs de Cozumel, des mygales…, tortue, raie pastenague, oiseaux et petits poissons multicolores.

Les sites mayas : C’est impressionnant de les voir de près. On les étudie dans les bouquins et j’avoue avoir été émue de les voir en vrai.

La diversité des lieux et atmosphères : Nous étions contents de découvrir à chaque fois un nouvel endroit et jamais déçus par les lieux et hébergements que nous avons trouvés. Un vrai plaisir. Cela compte dans un voyage.

————————————–

Ce que nous avons moins aimé :

La junk food : hallucinant ! Les mexicains se nourrissent de chips américaines de Pepsico Group chez OXXO. Difficile de manger sainement dans la nourriture « To Go ».

-Les sites mayas et les cenotes sont magnifiques mais très touristiques : il y a tout un commerce autour : parking payant, entrée payante….

-Les moustiques : je laisse Eric en parler. Je pense qu’il peut écrire un article entier sur le sujet ! 😂🤣 C’est vrai qu’il y en a beaucoup et le spray répulsif est nécessaire plusieurs fois par jour.

——————————————–

Quelques remarques :

-Les routes sont défoncées: Il est risqué de conduire de nuit. Il y a beaucoup de trous et des nids de poule qui sont indiqués quand on est dessus ! Sans compter les chiens sur les bords des routes. Nous en avons vu plusieurs morts sur les chaussées.

-C’est un avantage de comprendre l’espagnol car beaucoup ne parlent pas anglais.

-Les mexicains sont sympas mais ce n’est pas une révélation non plus. Ce n’est pas l’accueil à l’asiatique. Cependant, nous nous sentons en réel sécurité dans cette région du Mexique.

Internet : Ne capte pas bien (Holbox et sur les routes en général) donc il est important de checker en amont sa route, les endroits qu’on souhaite visiter, restaurant qui nous plaît, répondre à un air bnb, etc…

– Beaucoup d’endroits sont positionnés « adults only« . Ca donnait très envie…cocktail en amoureux sur une balançoire, dîner aux chandelles dans un super resto…, mais pas possible là…


Notre programme dans le détail :

Jour 1: Arrivée à Cancun en fin de soirée.

Nuit à la White House Bed & Breakfast (2 nuits)

Jour 2 : Piscine – Découverte de Cancun : zone hôtelière sans grand charme et Cancun ville.

Jour 3 : Piscine et trajet jusqu’à Holbox.

Hôtel Xaloc – Nous le trouvons bien placé par rapport au village (5-10min à pied en longeant la plage).

Bungalow (N°15) idéalement placé, sur la 2eme piscine accessible aux enfants.

L’autre piscine plus proche de la plage est réservée aux adultes.

Ballade en soirée dans le village d’Holbox et dîner dans un resto local type « guingette mexicaine », délicieux et pas cher !

El Taco Queto : on recommande !

https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g616319-d4562351-Reviews-TacoQueto-Holbox_Island_Yucatan_Peninsula.html

Jour 4 : Devoirs pour Enzo – Marche d’une bonne heure sur la plage Aller / Retour – Resto sur la plage (très bon Ceviche) – petite sieste pour les enfants – Resto à l’hôtel car pluie importante.

Nous ne recommandons pas le restaurant de l’hôtel Xaloc, pas très bon et salle pas très accueillante, toute fermée.

Jour 5 : Baignade dans la mer sous la pluie

Ballade dans le village d’Holbox l’après-midi jusqu’à l’embarcadère des bateaux. Ce fût amusant de marcher sur les chemins tout boueux plutôt pieds nus car les tongs accrochaient trop! Dès que nous quittons les rues principales, nous trouvons beaucoup de déchets, c’est assez sale. Tellement dommage !

Très bon ceviche de poissons et tacos dégustés sur cette île!

Bonne pizza le soir : On recommande ! => http://El Hornito Argento

Jour 6 : Pas possible de louer une voiturette pour aller voir les flamands roses au bout de l’île. Les routes n’étaient pas praticables dues aux pluies abondantes.

Route vers Valladolid.

Ballade dans la ville en fin de journée.

Air BNB génial : Petit bassin d’eau dans la cour, décoration de bon goût, lit méga king size. Nous avons dormi à 4 dans le même lit sans être gênés !

C’est agréable d’alterner hôtel et air bnb où on apprécie de se faire à manger, coucher les enfants et se poser tous les 2 aussi.

On serait bien resté une nuit de plus s’il avait été disponible.

Jour 7 : visite de Chichen Itza – Touristique mais très impressionnant. C’est à voir !

Nuit à Valladolid dans un petit hôtel.

Jour 8 :

Cenote X Keken : merveilleux !

Ruines de Coba : Nous avons préféré marcher plutôt que de louer un vélo et petit tuc tuc.

Promenade totale de 6km environ « sous la pluie » !

Nous n’avons pas trouvé tout de suite le grand temple que nous cherchions dans les ruines de Coba : la grande pyramide « El Grupo Nohoch Mul ».

Nous pouvons y monter. Il s’est arrêté de pleuvoir. La vue en hauteur est à couper le souffle : une jungle à perte de vue!

Arrivée à l’hôtel Azucar à Tulum dans un bungalow avec petite cuisine sur la plage.

Jour 9 :

La plage de Tulum est magnifique : plage de sable blanc, eau turquoise sur des kilomètres. Les petits restos et hôtels de plage sont très beaux, tout en bois. On comprend pourquoi cette destination est prisée.

La rue principale, derrière la plage, avec toutes les entrées d’hôtels et restos, est très sympa. Il mériterait juste qu’ils refassent la route avec moins de trous et des trottoirs pour que ce soit plus « secure ».

Journée devoirs, playa, ballade sur la plage et repas THAI le soir.

Boom Boom toute la nuit dans une maison privée à côté de notre hôtel qui n’a pas empêché les enfants de bien dormir!

Jour 10 :

Plage de Azumal à 20min de Tulum pour voir les tortues.

J’ai lu pas mal de blogs qui recommandent de ne pas prendre de guides mais de nager par soi-même quand on a son masque et tuba. En effet, nous nous sommes écartés des bungalows vendant l’excursion et nous nous sommes mis à l’eau avec Eva qui nous suivait avec ses brassards. Au bout d’une demi-heure à découvrir le beau corail et des magnifiques poissons, LA VOICI ! Une tortue qui broutait de l’herbe au fond de l’eau, une raie pastenague à ses côtés suivie d’une petite limande. Le pied total pour Enzo et nous ! Nous étions tellement contents pour lui. Eva a également aperçu à 2 reprises à tête de la tortue sortant de l’eau !

Nous avons économiser 85€ grâce aux conseils des blogs ! Merci !!!!

Jour 11 :

Longue marche matinale sur la plage de Tulum : le pied ultime. Eva en poussette qui fait beaucoup rire les gens et Enzo dans l’eau tout le temps.

Découverte du Grand Cenote : le monde nous a un peu refroidi, et qui fait perdre le côté authentique au lieu. Cependant, une fois dans l’eau, on oublie cet aperçu et on découvre la beauté du lieu. Nous nageons avec des tortues d’eau douce et des petits poissons.

Visite des ruines de Tulum :

Belle promenade dans les ruines face à la mer, accompagné de coatis et d’iguanes pour le plus grand plaisir d’Enzo.

La pyramide qui nous a le plus impressionnée reste à Coba sans faute ! … et c’est la seule que nous avons pu gravir.

Dîner sur une petite place avec des food trucks (poke bowls, burgers, pizzas, patisserie vegan…) : endroit très sympa.

Jour 12 :

Après un dernier instant farniente sur cette merveilleuse plage de Tulum, 2h30 de route vers Bacalar.

Promenade en paddle et kayak dans la lagune.

Petite bière sur transat face à la lagune au coucher du soleil.

Jour 13 :

Tour de bateau sur la lagune pendant 2 heures avec découverte de 3 cénotes, le canal des pirates où nous nous sommes baignés et fait des gommages à la boue calcaire.

Elle est appelée « la lagune aux 7 nuances de bleu« , réputée une des plus belles du monde. Nous confirmons !

L’après-midi : petit tour dans le village de Bacalar, très mignon. Nombreux logements avec la vue imprenable sur la lagune.

Jour 14 :

Retour à Tulum en s’arrêtant à la réserve de Sian Kaan pour se promener dans la jungle et monter au mirador.

Promenade très sympa d’une 30aine de minutes aller-retour jusqu’à l’embarcadère des bateaux pour un tour dans la réserve, que nous n’avons pas choisi de faire.

Malgré beaucoup de bruits d’animaux, nous n’avons malheureusement pas vu de singes mais uniquement une petite mygale!

Air Bnb difficile à trouver au début mais belle surprise ! Nous nous posons après avoir fait quelques courses. Ca fait du bien de se faire à manger et de coucher tôt les enfants pour recharger les batteries.

Jour 15:

Piscine /

Sacs /

Promenade et déjeuner dans Tulum Village que nous avons aimé. C’est une autre ambiance que Tulum plage mais charmant aussi.

Route vers Cancun en passant par Playa Del Carmen : mieux que Cancun à notre goût. Grosse station balnéaire avec des bars, restos, boutiques souvenirs, sans grand charme…

Sur la route, beaucoup de complexes hôteliers bétonnés. Rien à voir avec Tulum ou Bacalar.

Décollage à minuit pour Buenos Aires via Lima.✈

Bye Bye Mexico, une belle découverte !!!🌴

Ces 15 premiers jours se sont passés merveilleusement bien. Les enfants sont cools et heureux ! Nous sommes bien ! Continuons….

Nous ne réalisons pas encore que nous sommes en train de réaliser notre projet de plusieurs années…

Les achats avant le départ

1- Billets d’avion:

Nous avons opté pour un billet Tour du Monde via le spécialiste https://www.zipworld.fr.

J’ai hésité entre Travel Nation et Zip World, les 2 spécialistes de billets Tour du Monde. La particularité de Zip World sont les échanges par mail uniquement, ce qui peut être un frein. Cependant, je les ai choisis car :

– J’ai été rassurée par leurs réponses rapides

– C’était les mieux placés en tarif

– Bon feeling . Ils mettent une certaine proximité dans les échanges, ça ne fait pas « standardisé ».

Pour avoir un devis :

Il faut connaître les dates précises d’arrivée et de départ dans chaque pays. Il en découle de réfléchir en amont à l’itinéraire. Une fois le billet validé et payé, la modification de date ou de destination est de 160€ par personne. L’anticipation est donc importante !

2- Les achats utiles avant le départ :

Pour les enfants :

  • La poussette YoYo Babyzen, homologuée bagage cabine par Air France.

  • Le porte-bébé Boba Air.
  • => Nous l’avons testé cet été, très confortable pour Eva et moi.
  • => prend très peu de place, la taille d’une housse de Kway.
  • Aux poignets des enfants:
  • => Bracelets avec leur prénom et n° de téléphone.
  • => Bracelets en caoutchouc chez bienmarquer.fr et bracelet « bijoux », plus joli, chez happybulle.com.

  • Petit sac à dos pour Eva, pour transporter ses affaires dans l’avion, comme son frère.

  • Chaussures de marche (Salomon pour Enzo et Decathlon pour Eva).
  • Manuel scolaire avec toutes les matières de CE1.
  • Quelques livres : les classiques de CE1 (Gruffalo, …)
  • Nintendo Switch (cadeau de Noël à venir…) pour les longues heures de vols.

Pour les adultes :

  • Sacs à dos de voyage chez Decathlon : 3 de 70L et 1 de 50L.
  • Carte de paiement Black qui permet d’être bien assurés si besoin.
  • Abonnement FREE sans engagement à 19,99€, internet 25Go et appels, sms illimités vers la France.
  • Baskets de trail : + sympas que des chaussures de rando à notre goût (Hoka, Oasics).
  • Sweat à capuche avec intérieur « moumouté » (Uniqlo).
  • Liseuse Kindle.
  • Batterie externe de téléphone ( 1 normale et 1 solaire).
  • Drône Blade 720 que je n’ai pas encore testé, j’ai peur de l’abîmer😅.
  • Kit de 3 objectifs Pixter pour Iphone.
  • Trépier pour Iphone.
  • Ceinture dorsale pour faire des vidéos en ayant les mains libres.
  • Médicaments, vaccins hépatite A, fièvre typhoïde, fièvre jaune, traitement anti-paludisme.
  • Parapharmacie : anti-moustique, aspi venin, pansements, etc.
  • Nous avons fait un stage de plongée niveau 1 au centre nautique de Kerguelen pour pouvoir plonger aux Raja Ampat.

TOTAL POIDS DES SACS :

57 kg répartis dans 4 sacs (sachant que nous avons environ 7 kg de médicaments dont certains que nous ne pouvons nous passer pour Eric).

________________________________________________________

Pharmacie de voyage

Grâce à la précieuse aide de mon oncle médecin, nous avons le stock de médicaments pour palier tous problèmes éventuels. J’ai retiré les boîtes et gardé les notices et ordonnances. Le tout tient dans 4 grands sacs à congélation.

Je me suis fait un tableau récapitulatif avec les médicaments spécial enfants et ceux pour adultes, dans quel cas les utiliser et comment.

Listing médicaments en voyage

Médicaments IndicationsPosologie
Enfants
TiorfanRéhydratation dûe à une gastro 1 sachet matin, midi et soir si diarrhées
Vogalène Vomissementsuppo 2 à 3 X / jour
Tobrabact (Antibio)Conjontivite, inflammation de la cornée1 goutte le matin, midi et soir pendant 6 jours - périmé après ouverture
Amoxicilline 500mg pour Enzo (Antibio)Angine, Otite, Bronchite infectée1 cuillère mesure 5ml le matin et le soir pendant 6 jours - A conserver au frais
Amoxicilline 250mg pour Eva (Antibio)Angine, Otite, Bronchite infectée1/2 cuillère pour Eva
Ofloxacine (Antibio)Otite externe (qui fait mal quand on remue l'oreille)1 récipient unidose matin et soir pendant 8 jours
Oroken (Antibio)Infection urinaire, piélonéfrite, infection ORL, …8 mg / kg / 24h en 2 prises pendant 7 jours
Célestène (Cordicoïdes)Thracéïte, angine6 gouttes / kg / 24h à prendre le matin pendant 7 jours
DolipraneDouleurs et fièvreSuppo pour Eva / Monodose sachet pour Enzo
Adultes
Augmentin = Amoxicilline 500mg (Antibio)infection pulmonaire, ORL - large spectre2 comprimés matin, midi et soir pendant 7-10 jours
Ofloxacine/ Oflocet 200mg (Antibio)infection urinaire, ORL, ... 1 comprimé matin et soir pendant 7 jours / Attention au soleil, photosensibilisant
Solupred / Prednisolone (cortisone)Affections inflammatoires ou allergiques1mg / kg / jour en 1 prise en mangeant le matin max, pendant 3 jours puis réduire de moitié les 3 jours suivants selon état
Bi-profenid / Ketoprofène (Anti-inflammatoire)Lombalgie, tendinite1 à 2 comprimés / jour en milieu de repas + prendre esoméprazole
Esoméprazole 20mgProtecteur gastrique 1 par jour si prise de corticoïdes ou anti-inflammatoires, pdt toute la durée du traitement
Aerius (Anti istaminique)Allergie (rhinite, cutanée, prurit, piqûre)0,5 à 1 comprimé / jour tant qu'il y a gêne. Vigilance
ImodiumDiarrhées1 gellule à renouveler 3 fois max si selles
Smecta (Adultes et enfants 2+)Diarrhées 3 sachets par 24 h
Spasfon-LyocMaux de ventre, spasmes2 comprimés par 24h
VogalèneNausées / Vomissements1 à 2 gélules par jour
LexomilAnxiété 1/4 ou 1/2 comprimé - 3 prises max / jour selon gêne
ImovaneInsomnie1/2 à 1 comprimé au coucher
Co doplipraneDouleurs fortes1 toutes les 6h : plus fort que Doliprane avec codéïne - vigilance constipation - Verif autorisation Pays
Borax / Acide Borique (Adultes et enfants)Nettoyant yeux1 récipient unidose matin, midi et soir
Biocidan (Antisceptique)Conjontivite, inflammation de la cornée1 goutte le matin, midi et soir - périmé après ouverture
Tobrex (Antibio)Collyre1 goutte le matin, midi et soir pendant 6 jours - périmé après ouverture
ValaciclovirErpès4 comprimés matin et soir pendant 1 jour
MonurilInfection urinaire1 sachet à prendre dilué dans un peu d'eau à distance des repas
Monazol crèmeMycoseapplication locale 1 X par jour pendant 1 semaine
Monazol ovuleMycoseun ovule le soir au coucher, laver mains avant et après application
Acide fusidique (Antibio) / (Adultes et enfants)plaie ou bouton infecté1 application matin et soir pendant 8 jours
Aciclovir (Adultes et enfants)Herpes1 application matin, midi, 16h, soir et coucher pendant 5 jours
Doliprane 1gDouleurs et fièvre3 ou 4 comprimés / 24h max
Toplexil (Adultes et enfants 2+)Toux sèches10ml 4 X / jour chez l'adulte
CicalfateCicatrisation quand plaies sèches
CetavlonErythème, prurit cutané, anticeptique
Arnica montanaCoups et bosses
ArnigelCoups et bosses
Steri StripReferme les plaies profondes / cicatrisation qd points de sutures
BiseptineDésinfectant
Osmo Soft Brûlures et coups de soleil
FlectorEntorses, foulures, contusionsApplication matin, midi et soir
Tensoplast 3 et 8 cmContension pour les entorses, anti-phlébite, fixe les pansements
TitanoréïneCrise hémorroïdaireApplication matin et soir , 7 j max
BetadineAntisepsie de plaieApplication pure ou diluée
Compresses stérilesA mettre sur plaie
Bandes extensibles (petites, moyennes et grandes)Pour fixer un pansement Pour tenir une compresse
Absofoam (petits, moy et grands)Pansement hydrocellulaire silicone stérile / WaterproofA changer tous les 2 jours
Hypafix transparent Film adhésif transparent / waterproofMettre compresse en-dessous / changer tous les 2 jours
UrgoTul 8cm X 8cm (pansement avec tulle gras imprégnéGrosses plaies, bruluresA changer tous les 2 jours
Pansements spécial ampoules
Aspi venin
Antimoustique
Crème apaisantePiqûres d'insectes, végétaux, irritations ou démangeaisons
Crème solaire

Nous nous sommes également fait vacciner contre la fièvre typhoïde et l’hépatite A par notre médecin traitant. Il nous reste à faire celui contre la fièvre jaune à l’hôpital de Pontivy, au service vaccination voyageurs.

Le coût de ces 3 vaccins pour 4 personnes : 486€ tout de même…

_____________________________________________________________

Itinéraire Nouvelle-Zélande en 28 jours 🚙

Voici notre beau VAN réservé avec https://www.jucy.co.nz

Concernant la Nouvelle-Zélande, merci à Mathieu pour son blog ultra complet dont la page : https://destination-nouvellezelande.com/itineraire-21-jours-3-semaines-nouvelle-zelande/ qui nous sert de modèle d’itinéraire.

En complément, nous allons faire la Moeraki Boulders beach dans le Sud Est de l’île du Sud. Les Moeraki Boulders sont des rochers sphériques exceptionnellement grands. Les blocs les plus imposants pèsent plusieurs tonnes et vont jusqu’à trois mètres de diamètre.

Projet itinéraire Patagonie – Novembre 19

22 Nov : Arrivée à Buenos Aires à 16h

22-25 Nov : Buenos Aires

19h45 => Départ en bus pour Puerto Madryn

26 Nov : Puerto Madryn => Arrivée à 13h – Découverte de la ville

27 Nov : Punta Tombo – les pingouins de Magellan (location voiture)

28 Nov : Journée de bus pour Puerto Deseado (Bus 9h15- 17h15 puis 21h10-00h10)

29 Nov : Puerto Deseado

Excursion avec Darwin Expeditions – Rockhopper penguins!!!

Nuit dans le bus 18h => 14h 😅

30 Nov : El Calafate – Arrivée à 14h – Visite de la ville

1 Dec : Glacier El Perito Moreno

2 Dec : Puerto Natales – Bus 7h30-13h – Visite de la ville

3 Dec : Excursion

Navigation sur le fjord Ultima Esperanza, vers les glaciers Balmaceda et Serrano. Ballade face au glacier Serrano et sa petite lagune encombrée de morceaux de glace. Déjeuner á l’hosteria Balmaceda, puis équipement pour remonter le Rio Serrano en zodiac, pour rejoindre le villa Serrano, aux portes du parc Torres del Paine. 

4 Dec : Punta Arena – Bus 6h45 – 9h30

Excursion pour aller voir une colonie de manchots sur l’ile Magdalena.

5 Dec : Avion vers Santiago ✈- Location de voiture pour Valaparaiso

6 Dec : Valapaiso

7 Dec : Retour pour Santiago et décollage en soirée pour Sydney (15h de vol).