L’Australie versus la Nouvelle-Zélande : les « plus » de chacun

« Avez-vous préféré l’Australie ou la Nouvelle-Zélande? »

On nous pose fréquemment cette question. Notre réponse : les 2 ! Ces 2 pays de l’Océanie ne sont éloignés que de 3h d’avion et d’un peu plus de 2 000 km mais sont véritablement différents, hormis leur passif commun de colonies anglo-saxonnes qui a façonné leur mode de vie.

Pour répondre brièvement, nous répondrions avoir un faible pour l’Australie pour les animaux et la Nouvelle-Zélande pour ses paysages, même si l’Australie regorge aussi de paysages à couper le souffle!

Dans ces deux pays, les villes et les routes sont très propres et bien entretenues. C’est agréable!

Nous avons beaucoup apprécié l’économie basée sur la confiance: nous trouvons du miel, des fruits et légumes, des œufs à vendre sur le bord de la route dans des petits abris. Le prix est affiché et l’argent se met dans une petite boîte. Ce principe est également utilisé dans les campings sauvages. Il suffit de remplir un petit formulaire avec le nombre de personnes, sa plaque d’immatriculation et insérer son billet, le tout dans un petit sac plastique mis à disposition. La seule contrainte est d’avoir l’appoint !

Appliquer cela en France serait impensable!

Concernant les petits enquiquinements, on peut citer les moustiques et les sandflies qui sont présents dans ces deux pays et très tenaces malgré les répulsifs!

Les « plus » de l’Australie versus la Nouvelle-Zélande:

  • Une faune incroyable: Les cacatoes remplacent les pigeons dans les villes, à Sydney et sur la Great Ocean Road, des kangourous viennent nous saluer de bon matin dans les Blue Mountains et au Horizons Kangaroo Sanctuary où nous avons dormi à Agnès Water. Dès que nous quittons les zones urbanisées, des chants de lyres, kookarurras, casoars nous immergent dans le bush australien. Nous avons traversé des forêts d’eucalyptus et vu des koalas en liberté à 2 reprises sur Magnetic Island et sur la Great Ocean Road.
  • Le son exaltant des oiseaux, des sons comme nous n’avions jamais entendu auparavant.
  • Camping: il y en a beaucoup plus qu’en Nouvelle-Zélande et les installations sont toujours nickels, mieux qu’en NZ. Les campings en Nouvelle-Zélande font plus « roots ».
  • Air de jeux, BBQ, toilettes et points d’eau partout en Australie, même dans des hameaux de 100 hbts.
  • Des bennes à ordure partout alors qu’on trouve uniquement des petites poubelles en NZ où il est impossible d’y mettre son sac poubelle. Nous sommes obligés de garder parfois notre sac poubelle 2 jours sans trouver à le vider nulle part!
  • Radio (très important quand on est sur la route!): on captait un peu mieux, musiques sympas d’où la création de notre playlist « Tour du monde ». On ne captait pas souvent en NZ, sinon des musiques un peu « has been ».

————————————————————————————————-

Les « plus » de la Nouvelle-Zélande versus l’Australie :

  • La Nouvelle-Zélande comprend davantage de campings sauvages: bon pour le porte-monnaie! Cependant « Sauvage » ne veut pas dire gratuit. Il y a des boîtes à l’entrée pour mettre le montant requis pour la nuit (entre 10 et 30€), pour l’entretien du lieu. Ce sont des sites généralement très jolis, où il y a des toilettes seulement.

Nous alternions 2 ou 3 nuits en camping sauvage et 1 nuit dans un vrai camping pour prendre une bonne douche, remplir notre réservoir d’eau, faire une machine et avoir de l’électricité en continue. Les vrais campings ont souvent moins de charme que les sites sauvages et nous sommes parkés les uns sur les autres. Il faut aimer la promiscuité!

PS : Ceci est une généralité car nous avons également eu des emplacements agréables et espacés. Idem pour les campings sauvages qui relèvent de places de parking autorisées pour la nuit où nous sommes tous les uns à côté des autres.

  • La vie est active plus tard qu’en Australie, ce qui est plus agréable. Les campings sont ouverts jusqu’à 20-21h contre 18h en Australie, ce qui nous coupait dans notre journée. Le rythme des Australiens et des Neo-Zed ont l’air d’être le même, mais il y a peut-être plus de voyageurs en NZ (rapport densité/population) et donc, les commerces, restaurants et bars sont animés, plus tard, soit aux mêmes heures que chez nous.
  • Nous ressentons une vraie âme en Nouvelle-Zélande avec la culture maorie qui est présente, notamment sur l’ile du Nord. Tous les noms des villes sont en maori, c’est exotique, dépaysant: Rarawa, Te Hapua, Tapotupotu bay… Nous avons été à Waitangi le jour de l’anniversaire du traité de Waitangi, stipulant l’indépendance (le 6 février), pour les 80 ans, et avons passé la soirée au milieu de ce peuple maori, heureux de perdurer la culture de leurs ancêtres, malgré un sacré débit de boissons alcoolisées😅. Nous avons également assisté à un spectacle de la célèbre danse du Haka au Whakarewarewa Thermal Village.
  • Pas de méchantes bêtes, on est safe! Aucun serpent. On se balade dans la forêt luxuriante de l’île du Sud et savons qu’il n’y a rien à craindre, c’est plaisant. Seule tristesse, nous trouvons énormément d’opossums morts sur le bord des routes. En Australie, c’était les kangourous.
  • Si vous aimez les trecks et randonnées, ce pays est fait pour vous. Il y a des circuits dans tout le pays dans des paysages divers et variés.

Sans faire de trecks, 30-45 min de marche sont nécessaires pour arriver à de nombreux centres d’intérêt, pas toujours facile avec un enfant en bas âge et ayant 15 jours pour chaque île. Il faut parfois faire l’impasse sur des endroits, avec les distances qu’il nous reste parcourir. Ex: Au Lac Matheson avec ses couleurs magnifiques où les montagnes se reflètent dans l’eau, nous arrivons sur le parking et là, un panneau nous annonce que la promenade la plus courte pour arriver au lookout est de 45min A/R.😥 Malheureusement, nous n’avions pas assez de temps pour tout voir!

  • D’après Eric, la viande est aussi bonne chez les Aussies que les NZ! Même régal! Pas de jaloux!😉

__________________________________________________________

Laisser un commentaire